NOUVELLES

Côte d'Ivoire: FMI et BM allègent de 4 milliards de dollars la dette du pays

26/06/2012 07:36 EDT | Actualisé 26/08/2012 05:12 EDT

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont annoncé mardi avoir approuvé un allégement de la dette de la Côte d'Ivoire de plus de 4 milliards de dollars.

Le pays bénéficiera d'"un allégement de 3,1 milliards de dollars au titre de l'initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE)" et d'"un allégement de 1,3 milliard de dollars" au titre d'un mécanisme complémentaire, l'IADM, indiquent les deux institutions dans un communiqué.

Toutes deux ont établi que le pays avait "accompli des progrès satisfaisants en ce qui concerne les conditions requises pour atteindre le point d'achèvement de l'initiative PPTE, stade auquel l'allégement de dette devient irrévocable et le pays commence à bénéficier" de l'IADM (Initiative d'allégement de la dette multilatérale), ajoute le texte.

Le communiqué précise que l'allègement dont bénéficie la Côte d'Ivoire au titre de l'initiative PPTE "représente une réduction de 24% de la dette extérieure du pays".

"Sur la réduction de 3,1 milliards de dollars de l'encours de la dette au titre de l'initiative PPTE, 23% proviennent de créanciers multilatéraux, 43% de créanciers bilatéraux membres du Club de Paris et le solde d'autres créanciers bilatéraux et commerciaux", indiquent le Fonds et la Banque.

"Au titre de l'IADM, l'IDA, l'organisme de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres, fournira 1,1 milliard de dollars supplémentaires (en valeur actuelle de fin 2011) avec l'annulation de presque tous ses crédits qui subsistent après allégement PPTE", ajoutent les deux organisations basées à Washington.

La Banque africaine de développement accordera, elle, "un allégement de dette de 156,2 millions de dollars (en valeur actuelle de fin 2011), annulant presque toutes les obligations de remboursement du pays envers elle", sachant qu'il ne reste plus aucun prêt du FMI à la Côte d'Ivoire admissible à une réduction au titre de l'IADM.

L'initiative PPTE a été lancée en 1996 afin d'aider les pays les plus pauvres et les plus endettés, essentiellement africains, à réduire la charge que le surendettement fait peser sur leur croissance économique.

La Côte d'Ivoire est le trente-troisième pays à obtenir un allégement de dette irrévocable dans ce cadre. Elle avait atteint un premier allégement, dit intérimaire, en 2009.

L'IADM a été créée en 2005 afin de permettre aux pays bénéficiaires de dégager des ressources supplémentaires pour les aider à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), fixés par les Nations unies.

Le FMI note que "même si le service de la dette exigible à moyen terme augmentera" pour la Côte d'Ivoire, du fait de la restructuration de la dette entraînée par l'allégement accordé, celle-ci "contribuera aussi à mobiliser une aide supplémentaire de la part de donateurs et d'investisseurs potentiels".

Il prévient qu'"il restera indispensable d'appliquer une gestion macroéconomique judicieuse pour concrétiser le potentiel de croissance énorme du pays et rendre sa population prospère, tout en préservant la viabilité de la dette".

mj/sl/lor

PLUS:afp