Charest défend la pub du PLQ qui montre Marois frappant sur une casserole

Publication: Mis à jour:
CHAREST QUEBEC TUITION OFFER STUDENTS PROTEST
CP

QUÉBEC - Rejetant une mise en demeure, les libéraux ont décidé mardi de diffuser une publicité qui s'attaque à la chef péquiste Pauline Marois, en la montrant dans une manifestation où elle frappe des couvercles de casserole.

En fin de journée, le directeur général du Parti libéral du Québec (PLQ), Karl Blackburn, a annoncé le maintien de la diffusion du message publicitaire, à partir de mardi soir.

M. Blackburn a ainsi rejeté une mise en demeure acheminée au PLQ par Guy Séguin, le vidéaste amateur qui a filmé les images utilisées, qui considérait l'opération comme une violation de son droit d'auteur.

Selon M. Blackburn, ces images ont circulé abondamment sur Internet, notamment sur la page Facebook du candidat péquiste aux dernières élections partielles dans la circonscription d'Argenteuil, Roland Richer.

«Votre demande nous surprend d'autant, et nous paraît non fondée», a écrit M. Blackburn dans une lettre à M. Séguin, rendue publique par le PLQ.

Plus tôt, mardi, M. Charest a affirmé que la population a intérêt à voir ces images de Mme Marois, tournées alors qu'elle faisait campagne au début du mois avec M. Richer, qui a remporté ce bastion libéral au scrutin du 11 juin.

La population devra tirer les conclusions qui s'imposent, a affirmé M. Charest, après avoir participé à l'inauguration d'une promenade à Québec.

«La conclusion est assez claire, a-t-il dit. Mme Marois dit: 'moi je veux être premier ministre du Québec' et vous juxtaposez l'image et sa prétention et vous tirez vos propres conclusions.»

Dans leur stratégie en vue de la prochaine campagne électorale, révélée à la suite d'une fuite, les libéraux ont associé à la rue Mme Marois, qui a récemment choisi de retirer le carré rouge, symbole des manifestants opposés à la hausse des frais de scolarité.

Le message publicitaire du PLQ, qui dure 15 secondes, a d'abord été diffusé sur Internet. Il est composé d'un plan séquence tourné par le vidéaste amateur, dans lequel Mme Marois s'empare de deux couvercles de casseroles qu'elle entrechoque en s'engageant dans une manifestation.

Il ne comporte aucun commentaire hors-champ, les images couleurs sont présentées en noir et blanc et elles défilent avec un léger ralenti.

M. Charest s'est défendu de recourir à de la publicité négative.

«Ça illustre un épisode de la vie politique de Pauline Marois que les Québécois ont intérêt à connaître, a-t-il dit. (...) L'image parle d'elle-même. On n'a pas suggéré aux Québécois de conclusion, tellement la conclusion s'impose d'elle-même.»

Le Parti québécois a riposté en accusant le PLQ de recourir aux mêmes moyens que les conservateurs fédéraux ou les Républicains, aux États-Unis, qui utilisent des messages publicitaires pour présenter leurs adversaires sous un jour défavorable.

Le député Nicolas Girard a affirmé que les libéraux utilisent ce moyen pour faire diversion et ainsi éviter d'avoir à s'expliquer sur leur bilan et les scandales qui ont entaché leur gestion.

Selon M. Girard, en tentant ainsi de ridiculiser Mme Marois, les libéraux insultent aussi toutes les personnes qui sont descendues comme elle dans les rues pour dénoncer la hausse des droits de scolarité et la loi spéciale 78, qui limite les manifestations.

«Mme Marois, elle a fait comme beaucoup de Québécois qui ont tapé des casseroles pour exprimer leur désaccord par rapport à des politiques de M. Charest, a-t-il dit. Ça fait partie du plan de campagne des libéraux. M. Charest, au fond, son objectif, c'est clair, on l'a vu, il a fait perdurer une crise sociale. Son objectif est de diviser les Québécois.»

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Les réactions Twitter à la pub du PLQ
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Pauline Marois et ses casseroles dans la nouvelle publicité libérale ...

Charest défend une pub du PLQ avec M...

Le PQ présentera lui aussi une publicité pré-électorale