NOUVELLES

L'OCI met en garde contre les répercussions régionales du conflit syrien

25/06/2012 04:28 EDT | Actualisé 24/08/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) a mis en garde contre les répercussions du conflit syrien sur l'ensemble de la région, lors d'une réunion extraordinaire dimanche soir du comité exécutif de l'organisation panislamique.

"La situation en Syrie peut conduire à une guerre civile qui ferait des milliers de victimes supplémentaires et dont les répercussions pourraient toucher l'ensemble de la région", a déclaré le Turc Ekmeleddin Ihsanoglu.

"L'OCI a tenu à ne pas s'ingérer dans les affaires d'un Etat membre (...) mais la dégradation de la situation sécuritaire, la répression et la mort de milliers d'enfants et de femmes ont conduit à internationaliser la crise", a-t-il ajouté.

La réunion du comité exécutif composé de sept des 57 membres de l'OCI devait être consacrée à l'examen de la situation en Syrie, au Soudan et dans le Sahel africain. Tous les délégués ont été invités à y participer, dont le Syrien et l'Iranien, qui ont tenté de bloquer en vain la discussion de la crise syrienne.

Les débats ont donné lieu à des appels de certains membres à une intervention du Conseil de sécurité de l'ONU en Syrie, ce qui a été rejeté par la Syrie mais aussi l'Iran, l'Algérie et le Kazakhstan, selon des sources au sein de l'OCI.

bur/aa/mh/fc

PLUS:afp