NOUVELLES

Le sport en public toujours interdit à des millions de Saoudiennes (HRW)

25/06/2012 04:00 EDT | Actualisé 25/08/2012 05:12 EDT

Human Rights Watch a prévenu lundi que le sport était toujours interdit à des millions de femmes en Arabie saoudite après l'annonce par le royaume ultra-conservateur qu'il autorisait la participation d'athlètes féminines aux Jeux olympiques de Londres.

"C'est un pas en avant important, mais il n'aborde pas les obstacles fondamentaux qui empêchent les femmes de participer aux sports dans le royaume", où les compétitions sportives publiques pour femmes sont interdites, souligne cette organisation de défense des droits de l'Homme basée à New York.

"Les millions de Saoudiennes sont interdites de faire du sport dans les écoles, ne sont pas autorisées à participer à des sports d'équipe et à accéder aux installations sportives, y compris les clubs de gym et les piscines", rappelle HRW.

Dimanche, l'ambassade d'Arabie saoudite à Londres avait indiqué que le royaume autoriserait pour la première fois des athlètes féminines à participer aux JO cet été. Selon le communiqué, cité par le groupe de radio-télévision publique BBC, le Comité olympique saoudien va "superviser la participation des athlètes féminines qui peuvent être qualifiées".

La cavalière Dalma Rushdi Malhas, pressentie pour être la première Saoudienne à participer à des jeux Olympiques, n'a finalement pas réussi à se qualifier pour Londres (27 juillet - 12 août), selon la Fédération équestre internationale (FEI).

"Cependant, nous savons que le Comité international olympique examine le cas d'un certain nombre d'autres athlètes saoudiennes, dans d'autres sports", a ajouté Ingmar De Vos, secrétaire général de la FEI dans un communiqué.

Le fait que "si peu de Saoudiennes sont qualifiées pour concourir au niveau olympique est dû entièrement aux restrictions imposées dans leur pays", estime Minky Worden, responsable à HRW. Elle a appelé les autorités à "autoriser les sports dans les écoles, les clubs de gym pour les femmes et à inclure des femmes au sein du Comité olympique saoudien immédiatement".

L'Arabie saoudite n'a jamais envoyé d'athlètes femmes aux JO, comme le Qatar et Brunei. Le Qatar a cependant annoncé que trois femmes seraient présentes à Londres tandis que Brunei enverra une spécialiste du 400 m haies.

bur-ls/feb/tp

PLUS:afp