NOUVELLES

Le pétrole ouvre en baisse dans un marché nerveux pour l'Europe

25/06/2012 09:38 EDT | Actualisé 25/08/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole ont repris leur baisse lundi à New York, dans un marché très nerveux à l'approche d'un sommet essentiel pour la zone euro en fin de semaine, alors que les craintes au sujet de la demande s'accroissent.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août cédait 1,10 dollar à 78,66 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les perturbations dans le Golfe du Mexique à l'approche de (la tempête tropicale) Debby ont apporté un peu de soutien aux cours du brut avant l'ouverture mais les inquiétudes persistantes pour la zone euro ont freiné cet élan", a commenté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Le personnel de 61 plateformes dans le Golfe du Mexique a été évacué alors que la tempête tropicale Debby, formée au sud-est des Etats-Unis, se rapprochait vers la côte Nord de la Floride. Selon les autorités américaine, "environ 22,7%" de la production du golfe du Mexique a ainsi été stoppée.

Le golfe du Mexique représente près du quart de la production américaine d'or noir.

Cependant, comme l'ont pointé les analystes de Commerzbank, ces perturbations ne devraient "pas être suffisantes" pour entraîner un rebond durable des prix, alors que "l'excédent de production sur le marché mondial reste considérable".

"Seule une diminution de la production (des pays membres) de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), et l'Arabie saoudite en particulier aurait un réel impact de long terme sur les cours", ont-ils poursuivi.

A cette heure, le marché était plombé "par une humeur générale d'aversion au risque avant un sommet européen en fin de semaine, qui se traduit par une remontée du dollar", ce qui accentuait le recul des prix de l'or noir, a ajouté Phil Flynn.

En effet, le renchérissement du billet vert rend moins attractifs les achats de matières premières libellés en dollars pour les acheteurs munis d'autres devises.

Les chefs d'Etat de l'UE se retrouvent jeudi et vendredi pour discuter de projets structurels destinés à relancer l'économie et de l'élaboration d'une union bancaire.

ppa/sl/mdm

PLUS:afp