NOUVELLES

Le président du Parlement hongrois pas le bienvenu à une cérémonie en Israël

25/06/2012 07:10 EDT | Actualisé 25/08/2012 05:12 EDT

Le président du Parlement israélien Reuven Rivlin est revenu sur sa décision d'inviter son homologue hongrois Laszlo Kover à une cérémonie parlementaire, après la participation de M. Kover à une commémoration en l'honneur d'un écrivain hongrois pro-nazi.

Le ministère des Affaires étrangères israélien a confirmé lundi que M. Kover n'était plus invité à cette cérémonie prévue en juillet en l'honneur de Raoul Wallenberg, un diplomate suédois qui a sauvé de nombreux juifs alors qu'il était en poste en Hongrie pendant la Deuxième Guerre mondiale.

M. Rivlin a fait part de sa décision dans une lettre adressée le 20 juin à M. Kover. "Nous sommes horrifiés en Israël par la nouvelle choquante que vous avez décidé de participer à une commémoration en l'honneur de l'écrivain antisémite Jozsef Nyiro", a-t-il écrit.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien Yigal Palmor a indiqué à l'AFP que le président hongrois, Janos Ader, remplacerait M. Kover à la cérémonie.

Le Prix Nobel de la Paix et survivant de l'Holocauste Elie Wiesel a renvoyé la semaine dernière une décoration au gouvernement hongrois pour dénoncer la réhabilitation d'anciens nazis en Hongrie, en particulier celle de Joszef Nyiro, sur fonds d'incidents antisémites à répétition dans le pays.

M. Nyiro avait soutenu Miklos Horthy, un dictateur allié d'Hitler, au pouvoir en Hongrie de 1920 à 1944, puis Ferenc Szalasi, le dirigeant du parti nazi des Croix fléchées, qui lui a succédé après le limogeage de l'amiral Horthy, tombé en disgrâce auprès d'Adolf Hitler.

jjm-sah-dms/sst/fc

PLUS:afp