NOUVELLES

Justin Gatlin et Tyson Gay défieront Usain Bolt aux Jeux de Londres

25/06/2012 09:58 EDT | Actualisé 25/08/2012 05:12 EDT

EUGENE, États-Unis - Les sélections américaines pour les Jeux olympiques de Londres ont livré leur verdict en athlétisme: Justin Gatlin et Tyson Gay seront les meilleures chances américaines face au Jamaïcain Usain Bolt.

Gatlin a d'ailleurs frappé fort en signant en 9,80 secondes le meilleur temps de sa carrière pour remporter le 100 mètres des sélections américaines, dimanche, devant Tyson Gay (9,84). Ryan Bailey a rejoint les deux larrons en terminant devant Mike Rodgers, Doc Patton et Walter Dix, médaillé de bronze à Pékin.

Ces qualifications pour les Jeux olympiques sont aussi l'histoire de deux retours pour Gatlin et Gay.

Médaillé d'or à Athènes en 2004, champion du monde en 2005, Gatlin, aujourd'hui âgé de 30 ans, avait été suspendu en 2006 de toute compétition sportive pendant huit ans pour cause de dopage, avant de voir sa peine réduite en appel à quatre ans. Le voilà donc en route pour Londres.

«Normalement, je sais quoi dire. Là, je suis sans voix, a expliqué Gatlin. Tout ça me semble surréaliste. J'ai laissé mon coeur faire ce qu'il avait à faire. Je n'étais ni trop excité ni trop calme. J'ai fait ce qu'il me semblait bon et j'ai tout donné. J'en ai encore sous la semelle.»

De son côté, Gay, détenteur depuis 2009 de la deuxième meilleure performance mondiale de tous les temps sur 100m (9,69), n'a pas semblé affecté par son opération de la hanche droite. Par contre, sa deuxième place à Eugene l'a irrité.

«J'aime gagner et là, je suis arrivé deuxième, a-t-il assuré. Mais, au final, l'essentiel, c'était de faire partie de l'équipe. Je dois m'arranger pour transformer cette grimace en sourire. C'est quand même un sacré exploit que de m'être qualifié: je n'ai repris l'entraînement qu'en mars.»

Les deux sprinters américains auront fort à faire derrière l'intouchable Usain Bolt.

«Ces deux-là savent se motiver et s'encourager pour essayer de prendre le meilleur sur cette petite île qui domine l'Amérique», a glissé dans un sourire Renaldo Nehemiah, ancien détenteur du record du monde du 110m haies qui représente aujourd'hui Gatlin.

Le Jamaïcain, triple champion olympique et quintuple champion du monde, est définitivement l'homme à battre à Londres.

«Je pense que c'est un immense talent et un incroyable athlète. Mais je suis juste heureux de revenir en forme», a nuancé Gatlin.

Dans les autres sélections, LaShawn Merritt, médaillé d'or à Pékin, s'est imposé sur 400m tandis que Sanya Richards-Ross a remporté la course féminine. Jeremy Wariner, qui avait été médaillé lors des deux dernières olympiades, reste sur le carreau. Il a terminé sixième.

PLUS:pc