NOUVELLES

Israël: les médias s'inquiètent après la victoire de Morsi en Egypte

25/06/2012 02:02 EDT | Actualisé 24/08/2012 05:12 EDT

Les quotidiens israéliens s'inquiétaient unanimement lundi de la nouvelle donne dans la région après la victoire de Mohamed Morsi, candidat des Frères musulmans, à l'élection présidentielle en Egypte.

"Ténèbres en Egypte", titre le Yédiot Aharonot, principal quotidien populaire, en allusion à l'une des dix plaies rapportées dans la Bible. "Israël s'inquiète de l'arrivée au pouvoir de l'islam extrémiste en Egypte", même si M. Morsi a d'emblée promis de respecter les engagements internationaux de l'Egypte, relève le journal.

"Dangereuse victoire", insiste l'éditorialiste Semadar Perry en rappelant que M. Morsi a jadis dirigé un comité préconisant "la guerre contre l'entreprise sioniste" et que le Hamas palestinien fait partie de la mouvance des Frères musulmans.

"Israël doit se repositionner et être prêt à toutes les éventualités", met en garde son confrère Alex Fishman, spécialiste des questions militaires, évoquant une possible remise en cause des accords de paix et des engagements économiques.

"La crainte est devenue réalité: les Frères musulmans sont au pouvoir en Egypte", titre le quotidien Maariv (centre-droit) en assurant: "Le traité de paix est mis en doute".

Pragmatique, Yaacov Katz, expert des affaires militaires du Jerusalem Post en anglais (droite), estime pour sa part que "rien ne va changer à court terme dans les relations avec l'Egypte, car Morsi est confronté à des défis autrement plus pressants qu'une guerre avec l'Etat juif".

Mais l'arrivée au pouvoir des Frères musulmans "aura une influence sur la menace terroriste croissante dans le Sinaï, et il s'agit de savoir si Morsi va prendre ou non des mesures pour modifier cette situation", ajoute-t-il.

Le journal Haaretz (gauche) consacre lui aussi sa première page à "l'inquiétude" que suscite en Israël le président islamiste en Egypte.

Cependant, Haaretz cite un responsable israélien selon lequel le gouvernement de Benjamin Netanyahu "espère en privé" que M. Morsi va estimer "qu'il est primordial pour l'Egypte de rétablir son économie défaillante, plutôt que de revenir sur ses liens bilatéraux".

chw/fc

PLUS:afp