NOUVELLES

Israël expulse 150 Sud-Soudanais en situation irrégulière

25/06/2012 04:26 EDT | Actualisé 24/08/2012 05:12 EDT

JERUSALEM - Israël procède ce lundi à l'expulsion de 150 Sud-Soudanais en situation irrégulière, une mesure qui entre dans le cadre du renvoi dans leur pays de milliers de clandestins africains arrivés illégalement dans l'Etat hébreu ces dernières années.

Les autorités proposent de l'argent aux migrants pour qu'ils partent volontairement, les menaçant de les arrêter s'ils n'acceptent pas.

Une porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sabine Haddad, a annoncé que l'avion qui doit ramener les Sud-Soudanais dans leur pays devait partir après minuit lundi.

Le 17 juin, 120 Sud-Soudanais en situation irrégulière avaient déjà été expulsés d'Israël.

Depuis 2005, quelque 60.000 immigrants africains, la plupart originaires du Soudan et d'Erythrée, ont pénétré sur le territoire israélien par le Sinaï égyptien, profitant notamment du vide politique depuis la chute de l'ancien président Hosni Moubarak. Certains quittent des régimes autoritaires et d'autres espèrent travailler dans un pays plus riche que le leur, dans l'espoir d'une vie meilleure.

Cette arrivée massive de migrants a causé des problèmes avec les Israéliens et plusieurs incidents violents ont eu lieu récemment. Les autorités, alarmées, affirment désormais qu'ils constituent un fardeau pour l'économie et représentent une menace pour l'identité juive d'Israël.

Face aux protestations d'une partie de l'opinion publique, le gouvernement a lancé une campagne d'expulsions de clandestins du Sud-Soudan et d'autres pays qui ont de bonnes relations avec Israël, et sont censés bien traiter leurs ressortissants qui reviennent. Au total, l'Etat hébreu veut expulser quelque 4.500 Africains en situation irrégulière. AP

pyr/v0088

PLUS:pc