NOUVELLES

WRC/Rallye de Nouvelle-Zélande - Déclarations

24/06/2012 04:08 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

Sébastien Loeb (FRA/Citroën), vainqueur: "Ce rallye a donné lieu à une grande bataille avec Mikko (Hirvonen) tout au long de cette fin de semaine sur des routes superbes. Ce fut un grand moment de plaisir. Nous étions à fond quasiment tout le temps même si les conditions n'étaient pas faciles. Les années précédentes, j'avais parfois trop attaqué sur cette épreuve. Cette fois, j'ai réussi à me calmer un peu à certains endroits piégeux et ça s'est bien passé. Je dirais que cela a été assez délicat lorsque nous avions les pneus durs et le moment le plus difficile a sûrement été la fin de la 2e étape (samedi après-midi). Ce n'est pas facile de faire toujours les bons choix de pneus, surtout lorsque l'on a que dix pneus tendres. Il a fallu gérer ce paramètre et je crois que nous l'avons assez bien fait".

Mikko Hirvonen (FIN/Citroën), 2e: "Nous avons eu vraiment une belle bataille pendant les deux premiers jours. Sur de telles routes, c'est un vrai plaisir. Surtout après la Grèce: je n'étais pas dans le rythme là-bas et je n'étais pas du tout satisfait de cette situation. Nous avons repris des réglages que j'avais en Argentine et me voilà de nouveau dans le bon rythme. C'est une excellente nouvelle, d'autant que je continue à apprendre régulièrement des choses sur la voiture et cela me donne confiance, surtout avant d'aborder mon rallye, en Finlande. J'ai assez de deuxièmes places comme ça, il est temps de gagner de nouveau des rallyes et je suis impatient d'aller en Finlande où notre voiture devrait très bien se comporter".

Petter Solberg (NOR/Ford), 3e: "J'ai connu un moment très difficile vendredi matin lorsque nous avons choisi les pneus durs. Cela a ruiné notre rallye dès le départ. Il a fallu travailler mentalement pour surmonter ça et repartir. Nous avons néanmoins fait un bon rallye en tant qu'équipe par la suite. Je me suis efforcé de ne pas attaquer comme un fou. C'est le genre de situation qu'il est quasiment impossible de remonter. Aussi, je suis satisfait de ce podium. Nous sommes troisièmes au championnat. Sébastien (Loeb) a bien sûr beaucoup d'avance (ndlr: 55 points sur Solberg) mais il peut aussi abandonner deux rallyes de suite. Nous ne lâcherons rien. J'en ai assez des podiums. Je veux gagner !"

Thierry Neuville (BEL/Citroën), 5e: "Je pense que nous avons montré aujourd'hui notre potentiel. L'objectif est de finir sur le podium (cette saison). Nous n'y sommes pas encore mais nous nous en approchons petit à petit. Nous avons gagné une place aujourd'hui (ndlr: de 6e à 5e suite à l'abandon de Tänak) mais je pense que notre place aurait dû être la 4e, malheureusement, nous avons été ralentis vendredi. C'est dommage. Je suis néanmoins très content d'avoir participé pour la première fois à ce fantastique rallye. Ça a toujours été un rêve pour moi de pouvoir y courir. Je remercie beaucoup Nasser Al-Attiyah (ndlr: le pilote habituel du Qatar World Rally Team, qui prépare les Jeux de Londres en tir) de m'en avoir donné l'opportunité. Il m'a fait un beau cadeau qui est tombé pour mon anniversaire (ndlr: Neuville a eu 24 ans le 16 juin)".

str/dlo/gd

PLUS:afp