NOUVELLES

Quatre Japonais arrêtés en Iran pour trafic de drogue (police)

24/06/2012 08:20 EDT | Actualisé 24/08/2012 05:12 EDT

Quatre Japonais ont été arrêtés en Iran ces derniers mois pour trafic de drogue, a déclaré le chef de la police anti-drogue, le général Ali Movayedi, cité dimanche par l'agence Isna.

"Ces individus s'étaient procurés des drogues industrielles en Iran et voulaient les acheminer vers un autre pays lorsqu'ils ont été arrêtés. Une quantité importante de drogue a été saisie", a déclaré le général.

Il n'a pas précisé l'identité de ces personnes, ni la date de leur arrestation ni leur sort.

La loi iranienne prévoit la peine de mort pour les trafiquants de drogue à partir d'une certaine quantité.

Selon le rapport annuel d'Amnesty International publié en mars, l'Iran a procédé à au moins 360 exécutions en 2011, les trois quarts pour trafic de drogue.

Le général Movayedi a ajouté que durant la dernière année iranienne (mars 2011 - mars 2012), "quelque 480 tonnes de drogues, dont 80% d'opium, avaient été saisies" par les forces de l'ordre.

"Depuis le début de l'année (20 mars 2012) nous avons saisi 100 tonnes de drogue", a-t-il ajouté, en précisant que "80% des drogues saisies l'étaient dans les zones frontalières".

"Au cours des trois derniers mois, nous avons également arrêté 70.000 personnes pour la production, le trafic et la consommation de drogues", a-t-il dit.

La consommation de drogues est un fléau en Iran, où sont recensés 1,2 million de toxicomanes, dont 400.000 à l'héroïne, selon les derniers chiffres officiels.

La quasi-totalité de la drogue entre dans le pays depuis l'Afghanistan et le Pakistan qui ont une longue frontière avec l'Iran.

L'Afghanistan est le plus grand producteur d'opium dans le monde (90%).

sgh/cco

PLUS:afp