NOUVELLES

Le "Patchwork des noms" des victimes du sida exposé cet été à Washington

24/06/2012 11:47 EDT | Actualisé 24/08/2012 05:12 EDT

Le "Patchwork des noms" des victimes du sida, cet immense ouvrage de broderie constitué aujourd'hui de 48.000 pièces cousues depuis sa création en 1987, sera exposé cet été à Washington à l'occasion de la conférence sur le sida fin juillet.

L'ouvrage, qui rappelle 94.000 morts du sida et pèse désormais 50 tonnes, peut couvrir une surface de plus de 120.000 m2 ou, ses panneaux mis bout à bout, s'étendre sur 80 km de long. Il ne peut plus être exposé en une seule pièce.

Certains de ses morceaux seront visibles à différents moments dans une soixantaine de lieux de la capitale américaine, qui n'avait pas accueilli l'ouvrage entier depuis 1996.

Un petit groupe de personnes avaient lancé en juin 1987 le "Patchwork des noms" des victimes du sida à San Francisco pour "évoquer la mémoire et la vie de ceux qu'ils avaient aimés, craignant qu'ils soient oubliés par l'histoire", indique le site quilt 2012.org.

Chacun avait alors cousu, brodé ou dessiné le nom, les dates ou les portraits de leurs proches décédés.

Quelque 8.000 pièces --800 différentes chaque jour-- seront exposées du 27 juin au 8 juillet lors du Smithsonian Folklife Festival sur le National Mall, l'immense esplanade qui jouxte la Maison Blanche.

Puis, 4.800 panneaux seront disséminés dans 50 lieux variés du 21 au 25 juillet, dates de la conférence internationale sur le sida, et 35.200 autres --8.800 différents chaque jour-- aux mêmes dates à nouveau sur le National Mall.

ff/sam

PLUS:afp