NOUVELLES

L'Armée canadienne est en conflit avec une société gazière

24/06/2012 12:52 EDT | Actualisé 24/08/2012 05:12 EDT

OTTAWA - L'Armée canadienne se retrouve en lutte sur le front environnemental; l'un de ses champs de bataille se situe dans le sud-est de l'Alberta.

Le ministère de la Défense nationale est engagé dans un conflit avec une importante société gazière. L'enjeu: l'accès à la base de Suffield.

Un organisme provincial a octroyé à la société Cenovus des permis pour creuser 47 puits de gaz naturel sur le territoire de la base. Les militaires veulent réduire ce nombre. Ils ont imposé un maximum de 16 «périmètres de dérangement» par section, une décision qualifiée «d'arbitraire» par l'industrie.

Le lieutenant-colonel Doug Clagget, le commandant de la base, a dit qu'un des devoirs de l'Armée canadienne est de protéger les territoires appartenant au gouvernement fédéral.

Un porte-parole de Cenovus, Brett Harris, a toutefois indiqué que la baisse du prix du gaz naturel n'insiste par l'entreprise à se dépêcher pour exploiter les puits. Cenovus négocie avec le ministère de la Défense pour mettre fin aux différents au sujet du plafond imposé.

PLUS:pc