NOUVELLES

La Turquie demande une réunion de l'OTAN après avoir perdu un avion de chasse abattu par la Syrie

24/06/2012 09:34 EDT | Actualisé 24/08/2012 05:12 EDT

La Turquie a demandé une réunion extraordinaire de l'OTAN après avoir perdu l'un de ses avions de chasse, abattu vendredi par la Syrie, rapporte dimanche la télévision publique turque. Un peu plus tôt, le chef de la diplomatie turque avait déclaré que l'appareil se trouvait dans l'espace aérien international lorsqu'il a été touché par la DCA syrienne, après être entré par erreur dans l'espace syrien.

Une porte-parole de l'OTAN Oana Lungescu a confirmé dimanche que le Conseil de l'Atlantique Nord se réunirait mardi à Bruxelles.

Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu avait déclaré à la chaîne publique TRT que le pays demanderait cette réunion dans le cadre de l'article 4 du traité de l'Atlantique Nord. Cet article prévoit que les pays membres "se consulteront chaque fois que, de l'avis de l'une d'elles, l'intégrité territoriale, l'indépendance politique ou la sécurité de l'une des parties sera menacée".

Le ministre des Affaires étrangères a assuré que l'appareil abattu n'espionnait pas la Syrie. Le F-4 effectuait seulement un vol d'entraînement pour tester les capacités d'un radar turc et n'avait aucune "mission secrète liée à la Syrie", a-t-il dit sur la chaîne publique TRT, deux jours après la perte de l'appareil.

Le chef de la diplomatie a expliqué que l'avion de militaire était entré dans l'espace aérien syrien par erreur vendredi, mais qu'il en était reparti rapidement après avoir été alerté par la Turquie. Selon lui, il a été abattu par la Syrie "dans l'espace aérien international", quelques minutes après avoir quitté l'espace syrien.

La Syrie, qui a confirmé avoir abattu l'appareil au-dessus de la Méditerranée, avait assuré samedi qu'il ne s'agissait "pas d'une attaque", maintenant que l'appareil avait violé son espace aérien. L'épave de l'appareil a été retrouvée dimanche en Méditerrannée, par mille mètres de fond, selon la télévision publique. Les deux pilotes restent portés disparus. AP

sb/v

PLUS:pc