NOUVELLES

GP d'Europe - Déclarations

24/06/2012 02:01 EDT | Actualisé 24/08/2012 05:12 EDT

Kimi Räikkönen (FIN/Lotus), 2e: "A la fin de la course, je crois que tout le monde avait des pneus bien usés, moi aussi. Ca m'a suffi pour doubler Hamilton, j'ai attendu le bon moment, mais je ne pense pas que j'aurais pu aller chercher la victoire. Au départ, et surtout à la fin de la neutralisation, je me suis fait bloquer par Maldonado et j'ai perdu plusieurs places, ça allait déjà moins bien à ce moment-là. J'ai réussi à bien remonter malgré tout, il y a eu de belles bagarres avec certains pilotes et je me retrouve 2e, ça va mais ce n'est pas ce que j'espérais. Je ne serai pas content tant que je n'aurai pas gagné. Et pour l'équipe, c'est pas de chance, car cela aurait été plus beau d'avoir nos deux voitures sur le podium".

Michael Schumacher (GER/Mercedes), 3e: "Je ne pensais pas du tout à un podium à la fin de la course. C'est en passant la ligne d'arrivée que j'ai demandé à mes gars: +on finit combien ?+ Quand j'ai vu le panneau de Webber en fin de course, 8e, puis 7e, je savais que j'étais une place devant lui. Puis les gars m'ont dit à la radio: +3e, podium+ et je ne pouvais pas le croire, je ne m'y attendais pas. J'avais un peu perdu le fil, car j'étais assez occupé dans les derniers tours, et en plus Maldonado et Hamilton se sont rentrés dedans. Un résultat comme ça, c'est vraiment un moment qu'on apprécie profondément, le sentiment merveilleux d'être de retour après si longtemps. Ca avait déjà failli arriver deux fois, et cette fois-ci ça arrive de manière spectaculaire, sur une piste où il est difficile de dépasser, et c'était très excitant. Ca rend encore plus heureux à la fin de la course".

dlo/jr

PLUS:afp