SAINTE-JULIE, Qc - Mark Calcavecchia a égalé le record de parcours en jouant 64 en ronde finale pour se hisser à moins-16 et triompher par quatre coups devant Brad Bryant, dimanche au Championnat de Montréal.

Il a ainsi empoché la bourse de 270 000 $ US remise au vainqueur du tournoi, ainsi que les 270 points au classement de la Coupe Charles Schwab qui y sont rattachés. Il est désormais cinquième boursier du circuit des Champions, avec des gains de 708 205 $.

Il succède aussi à Larry Mize et John Cook, qui ont respectivement remporté le tournoi en 2010 et 2011. Sa dernière victoire sur le circuit des Champions remontait à la Classique Boeing, le 28 août 2011.

Pendant la majeure partie de la journée, la lutte s'est faite à deux entre Bryant et Calcavecchia. L'Américain de 52 ans n'a commis que deux bogueys au cours de ce tournoi, et aucun au cours des 40 derniers trous. Une régularité étonnante compte tenu des conditions très difficiles du parcours ce week-end.

«Ce fut une journée incroyable, a déclaré Calcavecchia. J'ai été très chanceux en début de ronde. Les allées étaient très difficiles à atteindre, mais la clé fut véritablement mon jeu sur les verts. Je n'ai jamais été aussi bon avec mon fer droit. Je crois que je n'ai raté qu'un seul roulé de six pieds au cours du tournoi, alors qu'habituellement c'est plutôt trois par ronde.»

Calcavecchia semble se plaire au Canada, puisqu'il a remporté l'Omnium Greater Vancouver en 1997 et l'Omnium canadien RBC en 2005, en plus de terminer deuxième en deux occasions à l'Omnium canadien en 1989 et 1994. C'est aussi lors de l'Omnium canadien présenté à Glen Abbey, dans la région de Toronto en 2009, qu'il a établi un record du circuit de la PGA en réalisant une série de neuf oiselets.

«J'ai toujours aimé le Canada, même au tout début de ma carrière lorsqu'on jouait à Glen Abbey chaque année, et j'y ai connu de bons résultats. L'un de mes plus beaux souvenirs s'est produit lorsque j'ai franchi le seuil de qualification à l'Omnium canadien et que je me suis retrouvé au sein d'un trio avec Tom Weiskopf et Jack Nicklaus. C'était assez 'cool', je n'oublierai jamais cela.

«Et puis, j'ai gagné à Seattle l'an dernier, ce qui est presque le Canada, mais je suis bon au nord de la frontière ou près de celle-ci, je crois. J'aime le Canada.»

Les huit oiselets de Calcavecchia lui ont aussi permis d'égaler le record de parcours (64), détenu par Marc Girouard depuis 1997. La veille, en deuxième ronde, Bob Tway était passé à un coup d'accomplir l'exploit.

Ainsi, pour un 21e tournoi consécutif, un joueur faisant partie du dernier trio à prendre le départ de la ronde finale a remporté les grands honneurs.

Bryant, surnommé 'Dr. Dirt', a effectué toute une charge sur le neuf d'aller en calant six oiselets, en route vers un score partiel de 30. Il a toutefois trébuché dès le 10e trou en commettant un boguey, ouvrant la porte à Calcavecchia.

«À ce moment, j'étais dans la course et je voulais seulement y demeurer sur le neuf de retour, en faisant quelques oiselets de plus, a dit Bryant. 'Calc' est le type de meneur qui ne regarde plus derrière lui lorsqu'il se met en marche, et il devient alors très difficile à rattraper. Si j'avais fait neuf oiselets aujourd'hui, je suis certain qu'il en aurait fait 10. Il est vraiment époustouflant. Je sais qu'il a calé un aigle au 16e... il réussit des oiselets et des aigles.»

Le gagnant de l'Omnium britannique en 1989 en a profité et bouclé le premier neuf avec cinq oiselets, pour un excellent pointage à la mi-parcours de 31. Il a creusé l'écart en réussissant un autre oiselet au 11e, puis a enfoncé le dernier clou confirmant sa victoire en calant un coup d'approche d'une vingtaine de verges pour un aigle au 16e, une normale-5 de 513 verges.

Tway, le meneur après la deuxième ronde, n'a jamais véritablement été dans la course lors de la troisième ronde, se contentant finalement d'un score de 70 (moins-2) pour terminer en troisième place à égalité à moins-11 avec le meneur de la première ronde, Russ Cochran.

Michael Allen, qui a participé à l'Omnium des États-Unis la semaine dernière, et Jay Don Blake, ont suivi un coup derrière à moins-10. Craig Stadler, surnommé 'le morse', a accusé un coup de retard supplémentaire.

Le Sud-Africain David Frost ainsi que les Américains Olin Browne et Gary Hallberg ont complété le top-10, à moins-6 au cumulatif.

Jim Rutledge, de Victoria, en C.-B., fut le meilleur représentant de l'unifolié. Il a joué 69 dimanche et a terminé à moins-3, à égalité en 20e position. Pour sa part, l'Ontarien Rod Spittle a connu quelques ennuis et remis une carte de 76 (plus-4), pour être relégué en 39e place à égalité avec la normale après 54 trous.

Les Québécois Girouard, Yvan Beauchemin, Claude Tremblay et Jean Laforce ont respectivement joué 72, 74, 78 et 83. Girouard fut le meilleur du groupe au classement général avec un score de plus-3, à égalité en 57e position.