NOUVELLES

Algérie: confirmation en appel de la condamnation du directeur général de Sanofi

24/06/2012 05:19 EDT | Actualisé 24/08/2012 05:12 EDT

Le tribunal d'Alger a confirmé dimanche en appel la condamnation à un an de prison avec sursis du directeur général des laboratoires français Sanofi-Aventis, Thierry Lefèbvre, poursuivis pour surfacturations en Algérie des matières premières de médicaments.

Le juge Taib Hallali, du pôle judiciaire du tribunal d'Alger, a également confirmé en appel l'amende de deux milliards de dinars (20 millions d'euros), infligée aux laboratoires Sanofi-Aventis, selon l'agence APS.

Après l'annonce du verdict du procès début mai, le groupe Sanofi avait exprimé "sa surprise et son incompréhension à propos du jugement oral prononcé par le tribunal d'Alger".

Il avait fait appel de cette décision "convaincu qu'il a toujours agi en pleine conformité avec la législation algérienne".

Les Douanes avaient dressé sept procès-verbaux contre Sanofi-Aventis, avait indiqué un avocat de la défense, Me Kamel Maachou.

Les faits remontent au début de l'année lorsque les Douanes algériennes avaient déposé une plainte contre les laboratoires pour surfacturation des matières premières pour médicaments.

Le groupe français est présent depuis 20 ans en Algérie où il emploie plus de 650 personnes.

Il s'agit du premier groupe privé sur le marché algérien du médicament avec 12% de parts. Sanofi a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 210 millions d'euros dans le pays.

amb/aub

PLUS:afp