NOUVELLES

WRC/Rallye de Nouvelle-Zélande - Citroën: positions figées, doublé en vue

23/06/2012 06:43 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

Citroën Racing a décidé de figer les positions en tête du rallye de Nouvelle-Zélande, samedi soir à Auckland, alors que le Français Sébastien Loeb menait toujours cette 7e manche de la saison 2012 devant son coéquipier finlandais Mikko Hirvonen, 2e à 6 secondes dans l'autre DS3.

"C'était assez chaud", a résumé l'octuple champion du monde alors que son compère Hirvonen confirmait aussi s'être livré à fond: "Ça a vraiment été une rude bataille entre +Seb+ et moi mais je pense qu'il a a été un peu plus constant que moi dans toutes les spéciales".

Le directeur de Citroën Racing, Yves Matton, a décidé de couper court au duel entre ses deux pilotes à l'issue de cette 2e journée de 143 km chronométrés, venant après une 1re journée de plus de 200 km où les deux pilotes Citroën, très au dessus du lot, ont toujours bataillé en tête.

Samedi en fin de matinée, après l'ES11, l'écart entre eux n'était que d'une seconde et 7/10, puis la bagarre a continué l'après-midi, Loeb signant encore deux temps scratch pour porter son avantage à une demi-douzaine de secondes.

"Il serait dommage de perdre le bénéfice de deux jours en seulement 60 kilomètres de spéciales, demain (dimanche)", a expliqué Matton, alors que le 3e au classement, le Norvégien Petter Solberg, handicapé tout vendredi par un choix de pneus incompréhensible de la part de son équipe, est 3e mais à 1 min 33 sec de Loeb, dans sa Ford Fiesta RS.

"Nous avons figé les positions ce soir car notre objectif principal est de finir premier et deuxième. Et comme Sébastien est a priori un peu mieux pourvu en pneus tendres pour demain matin, cela ne servait à rien de prendre des risques. Ils vont surtout observer ce qui se passera derrière eux au classement", a ajouté Matton.

Cette 2e journée a permis à Solberg, meilleur atout de Ford au championnat, de prendre la 3e place au Russe Evgeny Novikov, dans sa Fiesta RS privée, mais pas de revenir assez sur les deux Citroën de tête, alors qu'il ne reste plus que sept spéciales jusqu'à l'arrivée dimanche.

Le Norvégien, meilleur temps dans l'ES9 et l'ES11 samedi, espère que les prévisions météo se vérifieront enfin dimanche pour la 3e et dernière étape. Disposant d'un plus grand stock de pneus tendres, économisés vendredi en roulant en pneus durs inadaptés, il pourrait profiter des fortes pluies prévues.

"J'espère effectivement qu'il pleuvra. Maintenant, tout dépendra des circonstances pour savoir si je serai en position de remonter sur Mikko", a précisé le champion du monde 2003, qui n'a plus gagné en WRC depuis 2005.

Quant à son équipier chez Ford, Jari-Matti Latvala, il avait perdu cinq minutes en sortant de la route vendredi dans l'ES7. Auteur lui aussi de deux meilleurs temps samedi, malgré un ordre de passage peu favorable, il est remonté de la 9e à la 8e place, mais trop loin du podium.

str/dlo/jfm

PLUS:afp