NOUVELLES

Wimbledon - Le baromètre des stars: Djokovic à la relance

23/06/2012 09:59 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

Toujours N.1 mondial mais dominé par Rafael Nadal sur terre battue, Novak Djokovic doit repasser à l'offensive sur l'herbe de Wimbledon, où Roger Federer reste en embuscade pour un septième titre.

Novak Djokovic: après son incroyable année 2011, prolongée par sa victoire à l'Open d'Australie, le Serbe est redescendu sur terre. En quatre mois, il a perdu six matches, soit autant que pendant toute l'année dernière, dont trois finales contre Rafael Nadal à Monte Carlo, Rome et Roland-Garros. A Paris toutefois, il n'a pas semblé loin de l'Espagnol dans le jeu et le passage sur une surface plus favorable pourrait lui permettre de retourner de nouveau la situation. S'il ne parvenait pas à conserver son titre, sa place de N.1 mondial serait menacée par Nadal et Federer.

Rafael Nadal: le Majorquin a repris le dessus sur Djokovic après la série noire des sept défaites d'affilée en finale de mars 2011 à janvier 2012, dont une en finale de Wimbledon. Redevenu roi de la terre battue, épargné par les pépins physiques, il doit maintenant redevenir le patron sur les autres surfaces en remportant son premier titre hors de l'ocre depuis octobre 2010. L'Espagnol pourrait remonter sur le trône de N.1 mondial s'il gagnait pour la troisième fois sur l'herbe anglaise et si Djokovic n'atteignait pas les demi-finales.

Roger Federer: la carrière du Suisse pourrait atteindre de nouveaux sommets dans les six prochaines semaines s'il parvenait à remporter son septième Wimbledon, égalant ainsi le record de Pete Sampras, et/ou la médaille d'or olympique en simple qui manque à son palmarès. Après un excellent début de saison récompensé par quatre titres à Rotterdam, Dubai, Indian Wells et Madrid il est convaincu de pouvoir briller encore dans son tournoi préféré, où il a échoué en quart de finale lors des deux précédentes éditions. Il récupérerait la place de N.1 mondial, perdue il y a deux ans, s'il gagnait Wimbledon contre un autre joueur que Djokovic en finale.

Andy Murray: le Britannique n'a pas été très impressionnant ces derniers mois. A part un succès sur Djokovic en demi-finale à Dubai, il a perdu la plupart de ses gros matches. Son élimination au premier tour du Queen's ne l'a certainement pas mis en confiance. La pression, toujours énorme sur ses épaules à Londres, est doublée cette fois-ci par la perspective des jeux Olympiques.

Jo-Wilfried Tsonga: demi-finaliste l'an passé, le Français est l'un des très rares joueurs à pouvoir contester la suprématie du quatuor de tête grâce à son gros service. Mais il s'est donné une sévère entorse au petit doigt au Queen's.

John Isner: déjà entré dans l'histoire du tournoi en y remportant le match le plus long de l'histoire il y a deux ans, le géant américain (2,06 m), nouveau venu dans le top 10, compte lui aussi sur sa première balle pour réussir un premier grand résultat en Grand Chelem.

Maria Sharapova: la Russe vient de boucler son "Grand Chelem en carrière" à Roland-Garros et n'a perdu qu'un match en trois mois. Redevenue N.1 mondiale, elle rêve d'un deuxième sacre à Wimbledon, huit ans après celui qui l'avait lancée en 2004 à l'âge de 17 ans.

Petra Kvitova: vainqueur-surprise l'an passé, la gauchère tchèque a fait une saison honnête sans réussir de nouveau coup d'éclat. Elle a été demi-finaliste à l'Open d'Australie et à Roland-Garros, battue à chaque fois par Sharapova.

Serena Williams: l'Américaine a trébuché dès le premier tour à Roland-Garros après une préparation sur terre battue pourtant excellente (victoires à Charleston et à Madrid). Personne ne prendrait toutefois le risque de l'exclure des favorites pour un cinquième titre sur l'herbe londonienne.

fbx/jfm

PLUS:afp