NOUVELLES

Tamira Paszek et Andy Roddick savourent des triomphes à Eastbourne

23/06/2012 11:18 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

EASTBOURNE, Royaume-Uni - Andy Roddick pourra amorcer le tournoi de Wimbledon avec confiance, ayant battu le champion en titre Andreas Seppi 6-3 et 6-2 en finale à Eastbourne, samedi.

Chez les dames, Tamira Paszek a eu raison d'Angelique Kerber 5-7, 6-3, 7-5 dans le match ultime.

Roddick était au tournoi grâce à un laissez-passer, ayant perdu son match initial au Queen's Club, la semaine dernière. L'Américain obtenait samedi le 31e titre de sa carrière, mettant fin à une disette de 16 mois sans trophée.

Roddick a amorcé le match en lion, prenant les devants 5-1 au premier set, et la domination a continué en deuxième manche. Il y a signé un bris à zéro pour faire 4-1, puis a triomphé peu après.

C'est une belle façon pour lui de se préparer pour l'étape anglaise du Grand chelem, qui commence dans deux jours. Le tennisman de 29 ans revendique trois présences en finale à Wimbledon.

Roddick a été séduit par l'atmosphère tranquille à Eastbourne, ville côtière du sud de l'Angleterre.

«C'est formidable ici, a dit Roddick. C'est tout ce que j'aurais pu demander. J'ai eu l'impression de bien pouvoir me préparer. Les installations sont excellentes, et il y a beaucoup de terrains de pratique. La communauté semble vraiment avoir l'événement à coeur.

«Il n'y a pas le bruit et les inconvénients d'une grosse ville, a t-il poursuivi. Je pense qu'avant un tournoi majeur, c'est agréable de passer du temps dans un endroit comme celui-là.»

Paszek a sauvé cinq balles de match avant de battre Kerber 5-7, 6-3 et 7-5 en finale des dames.

L'Autrichienne méritait son troisième titre en carrière, un premier depuis celui de Québec en 2010. Paszek, 59e au monde, a surmonté un déficit de 2-4 en troisième manche. Elle a prévalu à sa troisième balle de match, sur un bris de service.

«Je ne sais pas comment j'ai réussi à tenir bon jusqu'au bout, a dit Paszek, qui aura Caroline Wozniacki comme première rivale à Wimbledon, la semaine prochaine. J'étais exténuée au troisième set, je pouvais à peine bouger. J'ai tout donné et ç'a été suffisant, mais de justesse.»

L'Allemande Kerber, huitième, voulait obtenir un troisième titre en 2012, après le tournoi intérieur de Paris, en février, et l'étape de Copenhague, en avril.

PLUS:pc