Tandis que se termine à Rio de Janeiro un sommet sur l'environnement, une étude américaine révèle que le réchauffement climatique aura un effet plus dévastateur que prévu sur le niveau des océans.

Des chercheurs du Conseil national de la recherche des États-Unis prévoient une montée des eaux autour du globe allant de 8 à 23 cm d'ici 2030 et de 18 à 48 cm d'ici 2050.

Cette estimation est nettement plus élevée que celle avancée par le Groupe d'experts des Nations unies sur l'évolution du climat (GIEC) dans son rapport de 2007. À l'époque, le GIEC avait tablé sur une hausse de 18 à 59 cm d'ici 2099.

La Californie devrait être particulièrement affectée par la montée du niveau de l'océan Pacifique en raison notamment d'une forte érosion.

« Avec la montée du niveau des océans, on s'attend à une multiplication des tempêtes de puissance extrême et de plus longue durée, ainsi qu'à des vagues plus grandes, ce qui accroît le risque d'inondation, d'érosion côtière et de perte de zones marécageuses », soulignent Robert Dalrymple et Willard Hackerman, coauteurs de cette étude.