NOUVELLES

Le pape réunit des cardinaux pour discuter du scandale des fuites au Vatican

23/06/2012 07:36 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le pape Benoît XVI a convoqué une réunion extraordinaire de cardinaux samedi pour solliciter leur avis sur la gestion du scandale des fuites de documents confidentiels du Vatican.

Le souverain pontife avait déjà à son programme de la matinée une rencontre habituelle avec les chefs des congrégations vaticanes. Une réunion qui revêtait samedi un caractère «particulièrement important et urgent» pour attester de l'«esprit d'union qui anime la Curie».

Le bureau de presse du Vatican a ensuite annoncé qu'il avait ajouté une seconde réunion un peu plus tard avec d'autres cardinaux afin de tenter de «restaurer un climat de sérénité et de confiance» au sein de l'Église. Cette deuxième rencontre a rassemblé des cardinaux du Vatican, ainsi que les archevêques de Sydney et le vicaire romain à la retraite, des conseillers papaux de longue date.

Toujours selon le Vatican, le pape rencontrera dans les prochains jours d'autres cardinaux venus à Rome pour la Solennité des saints Apôtres Pierre et Paul afin de «poursuivre le dialogue avec les personnes qui partagent avec lui la responsabilité de la gouvernance de l'Église»

Ces rencontres attestent une fois de plus des dommages causés par l'affaire des fuites qui a affaibli la confiance dans la gouvernance du Saint-Siège. Le Vatican lutte pour contenir ce scandale créé par la divulgation de centaines de documents confidentiels qui révèlent corruption, querelles politiques et luttes de pouvoir au plus haut niveau de l'Église catholique.

Deux grandes enquêtes sont ouvertes au Vatican: la première, une enquête criminelle conduite par la gendarmerie vaticane, a conduit à l'arrestation du propre majordome du pape, Paolo Gabriele, soupçonné de vols aggravés. Des documents personnels de Benoît XVI ont été découverts dans son appartement du Vatican. La seconde est menée par une commission de trois cardinaux chargés de faire toute la lumière sur le scandale.

La fin de semaine dernière, le pape a rencontré la commission des cardinaux pour apprendre les plus récents détails sur quelques-unes de la vingtaine de personnes interrogées.

Autre preuve de la prise au sérieux de l'affaire par le Vatican, le Saint-Siège a confirmé samedi l'embauche du correspondant du réseau américain Fox News à Rome, Greg Burke, comme conseiller principal pour aider le Vatican à développer sa stratégie de communication.

M. Burke, âgé de 52 ans, est membre du mouvement conservateur Opus Deï, et a déclaré qu'il aiderait le Vatican à refaçonner son message, en plus de s'assurer que toutes les branches du Saint-Siège s'y conforment. Il quitte son poste de journaliste.

Benoît XVI a également renforcé un groupe de cardinaux chargés d'examiner les «problèmes organisationnels et économiques» du Saint-Siège, a dit le Vatican. Le pape a ainsi nommé trois nouveaux cardinaux: Polycarp Pengo, un archevêque tanzanien; et deux Asiatiques, Telesphore Toppo, de l'Inde, et John Tong Hong, le prélat de Hong Kong qui a été fait cardinal plus tôt cette année par le souverain pontife.

PLUS:pc