NOUVELLES

Le MNQ veut une Fête nationale rassembleuse, mais ne veut pas exercer de censure

23/06/2012 06:30 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le Mouvement national des Québécois (MNQ), coordonnateur des célébrations de la Fête nationale, souhaite que les festivités du week-end soient rassembleuses, alors que le conflit social perdure au Québec.

La présidente du MNQ, Chantal Trottier, ne cache toutefois pas son inquiétude à quelques heures des célébrations.

Mme Trottier estime qu’il y a actuellement un «éveil de conscience» au Québec, mais du même souffle, elle croit qu’il faut faire une pause dans la «fébrilité sociale». Elle rappelle que la Fête nationale doit être apolitique.

Chantal Trottier admet que certains artistes invités aux nombreux spectacles pourraient «s’échapper», malgré les consignes qui ont été données. Elle refuse cependant d’exercer quelque censure que ce soit dans les propos qui seront tenus.

Elle espère néanmoins que les Québécois vont utiliser la Fête nationale comme «point de ralliement» et non pas pour «faire du grabuge».

De son coté, la ministre de la Culture, Christine St-Pierre, souhaite que les festivités sauront rassembler tous les Québécois, sans égard aux convictions politiques.

Plus de 6000 activités sont proposées aux Québécois au cours de la fin de semaine sur quelque 700 sites, dont les deux grands spectacles de Québec, samedi soir, et de Montréal, dimanche soir.

PLUS:pc