NOUVELLES

GP d'Europe - Qualifications: déclarations

23/06/2012 01:24 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

Lewis Hamilton (GBR/McLaren), 2e temps: "Pour être honnête, je m'attendais à être beaucoup plus loin sur la grille. On s'est battus avec les réglages, depuis le début du week-end, et on a pris quelques risques en faisant des changements à la dernière minute, juste avant les qualifications. On a prié pour que ça marche et heureusement ça a marché, mais je suis quand même très surpris d'être là. Ca peut arriver de temps en temps, un week-end comme ça, on ne peut pas toujours avoir tout juste. Les gars ont vraiment fait du bon boulot pour me donner une voiture efficace, alors que nous n'avons apporté aucune amélioration ici, contrairement à d'autres équipes. Et d'être capable de maximiser le potentiel dont on dispose, sur un seul tour, c'est très satisfaisant, même si je n'ai pas réussi à aller aussi vite que Sebastian. Ca va être une course très dure dimanche, comme d'habitude cette saison. Les Lotus vont être très compétitives, il va falloir les surveiller de près, et je pense aussi que les Ferrari seront très rapides sur leurs longs relais. Il va surtout falloir ménager nos pneus dans des conditions délicates. Le fait que ce soit aussi serré cette saison, de voir qu'il y a autant d'écuries compétitives, ça nous oblige, en tant que pilotes et en tant qu'écuries, à sans cesse élever le niveau".

Pastor Maldonado (VEN/Williams), 3e temps: "On a travaillé très dur, surtout pour comprendre le fonctionnement des pneus, y compris ce matin aux derniers essais libres, et la voiture est très rapide, depuis hier (vendredi). On a fait du bon boulot, et nous voilà. Williams progresse à chaque course. Je suis très heureux pour l'équipe et pour mon pays, c'est une bonne opportunité de monter sur le podium et de faire un bon résultat. D'autant qu'on a assez de pneus pour faire la course en étant compétitifs de bout en bout, je ne m'inquiète pas pour ça. J'ai hâte de prendre le départ et on verra ensuite ce qu'on fait en termes de stratégie. Il fait très chaud et ce sera très dur pour tout le monde. Tout est tellement serré, c'est très difficile de faire la différence. Chaque petit détail compte. Il va falloir un peu jouer la sécurité, en tentant de garder le même rythme pendant toute la course, tout en restant compétitifs. Ca va être une course très difficile".

dlo/jr

PLUS:afp