NOUVELLES

Euro-2012/Angleterre-Italie - Hodgson: "éviter qu'ils prennent le contrôle"

23/06/2012 01:00 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

Le sélectionneur de l'Angleterre Roy Hodgson a estimé samedi que ses joueurs devront éviter que les Italiens "prennent le contrôle du match", dimanche à Kiev lors du dernier quart de finale de l'Euro-2012, insistant sur la qualité technique de son adversaire.

Q: Vous entrez dans la phase à élimination directe. Est-ce que cela change quelque chose en terme d'état d'esprit?

R: "Je ne le crois pas, car il y aussi cette tension de l'élimination dans la phase de groupes, où l'on sait que si l'on ne gagne pas, on se met en difficulté. Donc je ne crois pas qu'il y aura de changement de mentalité. Nous devons juste faire en sorte de préparer le match de la même façon que les précédents."

Q: Vous connaissez bien l'Italie et vous y avez laissé de bons souvenirs. Qu'allez-vous dire à vos joueurs à propos de cette équipe ?

R: (Il répond en italien, ndlr) "J'ai été impressionné par l'Italie, comme tout le monde. Prandelli a fait du beau travail. C'est un beau mélange de joueurs d'expérience et de jeunes, avec quelques joueurs très athlétiques. Il sera important pour nous de jouer comme on l'a fait lors des matches précédents. Ils ont tellement de joueurs techniques qu'il faudra éviter qu'ils prennent le contrôle du match."

Q: Quand allez-vous parler à vos joueurs?

R: "Nous avons déjà eu une réunion, basée sur des montages vidéo. Je parlerai encore une fois dimanche, avant le repas. Puis, juste avant de partir, nous aurons une autre réunion, sur les coups de pied arrêtés."

Q: Plusieurs médias italiens estiment que votre équipe joue "à l'italienne". Qu'en pensez vous?

R: "Je ne sais pas ce que cela veut dire. Il faudrait me l'expliquer. Je ne sais pas quelles sont ces qualités qu'ils voient dans mon équipe et qui seraient les mêmes que celles des équipes italiennes. Alors, je ne peux pas répondre à cette question."

Q: Vous n'avez plus battu d'équipe majeure lors de la phase à élimination directe d'un grand tournoi depuis 1966 et vous avez parlé à ce sujet de "terrible statistique"...

R: "Oui, terrible. Très négative. C'est le genre de statistique à propos de laquelle vous voulez faire quelque chose. Mais pas en parlant, en entrant sur la pelouse et en jouant au football, afin qu'on ne parle plus de cette statistique, qu'elle ne puisse plus ressortir."

Q: Carroll et Welbeck ont été très bons contre la Suède mais dès qu'il est revenu de suspension, Rooney a joué. Pourquoi?

R: "Parce que nous le considérons comme l'un de nos tout meilleurs joueurs."

Q: Que pensez-vous du but refusé à l'Ukraine contre vous ?

R: "Nous préparons un quart de finale. Je ne vois aucune raison valable de parler de ce qu'il s'est passé contre l'Ukraine. Le but n'a pas été accordé et nous nous sommes qualifiés."

Propos recueillis en conférence de presse

stt/nip

PLUS:afp