NOUVELLES

Euro-2012 - Del Bosque: "Dominateurs dans l'ensemble"

23/06/2012 06:21 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

Le sélectionneur de l'Espagne Vicente Del Bosque a estimé que les champions du monde et d'Europe avaient été "dominateurs dans l'ensemble" face à la France qui a eu "peu d'occasions" en quart de finale de l'Euro-2012 (2-0), samedi à Donetsk.

Q: Le débat autour du "neuf menteur" est-il terminé, Fabregas est-il désormais l'option N.1?

R: "Non, il n'y a aucune vérité absolue. Nous avons toujours nos doutes et nous continuerons d'en avoir en fonction de l'adversaire."

Q: Le choix de Fabregas obéit-il aux même raisons que face à l'Italie?

Q: "Oui. Il nous donne beaucoup de fluidité dans le jeu. Il a une grande maîtrise du ballon et augmente notre possession de balle. Je crois que ça a d'ailleurs été un choix payant. Je pense que nous avons dans l'ensemble dominé le match, que la France n'a presque pas eu d'occasions de but. Mais même ainsi, il faut beaucoup de maîtrise pour jouer ce type d'équipes."

Q: Que pensez-vous de vos deux milieux défensifs et en particulier de Xabi Alonso, auteur d'un doublé?

R: "Busquets et Fabregas n'accomplissent pas seulement le service défensif qu'on leur demande. Ils ont démontré ce soir qu'ils sont bons dans le jeu vers l'avant. Quand on parle d'eux de manière péjorative en disant qu'ils sont défensifs, je crois qu'on se trompe: ils sont finalement plus offensifs que défensifs. Xabi Alonso, par exemple, a un grand sens collectif, mais il sait aussi être au départ des actions et a le sens du but. Ils sont tous les deux ce qu'on appelle des milieux complets."

Q: La composition d'équipe de Laurent Blanc très défensive vous a-t-elle surpris ce soir?

R: "Non. Je crois qu'ils ont eu raison de prendre leurs précautions parce qu'ils savaient qu'à gauche nous avions deux très bons joueurs: Iniesta et Alba. D'ailleurs, ils sont parvenus à gêner considérablement Iniesta. Je crois que le sélectionneur français a atteint ses objectifs. C'est plutôt dans la finition des actions qu'ils ont péché à mon sens."

Q: Ce match a-t-il été plus facile que d'autres contre la France?

R: "A ce niveau, les quarts de finale d'une grande compétition, il n'y a plus de matches faciles. Mais le point positif, c'est que nous savons désormais que cette sélection est prenable en prévision des qualifications pour le Mondial-2014 au Brésil (l'Espagne et la France se rencontreront le 16 octobre en Espagne). De ce point de vue aussi, ce fut un test positif."

Q: Avoir un jour de repos de moins que le Portugal, est-ce un handicap?

R: "Aujourd'hui, nous avons terminé le match très fatigués. Nous allons maintenant nous attacher à bien nous récupérer. Il est vrai que ces 24 heures de récupération de moins sont un petit handicap (le Portugal a joué jeudi). S'ajoute à cela le climat ici: ces fortes chaleurs, à ce stade de la saison, nous ont fait souffrir."

cle/sk

PLUS:afp