Huffpost Canada Quebec qc

Des milliers de personnes sur les plaines d'Abraham pour la Saint-Jean (PHOTOS / TWITTER)

Publication: Mis à jour:
SAINT JEAN QUEBEC
Archives de la Saint-Jean 2011. (PC / Jacques Boissinot) | PC

Le traditionnel spectacle de la fête nationale a eu lieu dans le calme à Québec sur les plaines d'Abraham. Des milliers de personnes ont assisté au concert qui a réuni plusieurs artistes, dont Paul Piché, Marie-Mai, Dumas, Andrée Watters, Lisa Leblanc et Loco Locass.

La foule présente devant la scène et même dans les rues du centre-ville, notamment sur la Grande Allée et les alentours, était cependant beaucoup moins imposante que lors des années précédentes. Les nombreuses mesures de sécurité qui ont été mises en place pourraient en avoir rebuté plus d'un à venir participer aux célébrations.

L'événement a eu lieu cette année dans un contexte social particulier en raison du conflit étudiant et des manifestations qui se succèdent depuis plusieurs semaines.

Il survient aussi quelques jours après que l'administration Labeaume eut adopté un nouveau règlement sur « la paix et le bon ordre » qui encadre de façon plus stricte les manifestations.

Le nouveau règlement, qui a été critiqué par plusieurs étudiants et manifestants, exige que les citoyens informent les autorités de l'endroit, du moment et du trajet de leur manifestation. Il interdit la présence dans un attroupement sur le domaine public de 23 h à 5 h.

Vers 21 h 30, une trentaine de personnes se sont réunies au coin de l'avenue Honoré-Mercier et du boulevard René-Lévesque afin de prendre part à une manifestation nocturne. Les manifestants n'ont pas été en mesure de se rassembler devant l'Assemblée nationale, comme à l'habitude, car l'endroit est situé à l'intérieur du périmètre de sécurité érigé par la Ville.

Les manifestants ont néanmoins entrepris leur marche et ont pénétré à l'intérieur du périmètre de sécurité. Le tout s'est déroulé dans le calme.

La police a fait état de 26 arrestations pour diverses infractions, notamment pour possession de stupéfiants.

Par voie de communiqué, le maire Régis Labeaume explique que la fête a été sécuritaire, en raison des mesures mises en place cette année. Selon lui, elles ont prouvé leur utilité.

Sécurité renforcée

Plus de 700 agents du SPVQ étaient en devoir samedi, sensiblement le même nombre que l'année dernière. Des policiers de la Sûreté du Québec et des agents de sécurité sont venus les épauler.

Martin Sirois, président et fondateur de Sécurité Sirois, a indiqué que les mesures de sécurité étaient renforcées aux différentes entrées et sorties du périmètre de sécurité érigé près du site des plaines d'Abraham.

« On va surtout porter une attention très spéciale aux fameuses casseroles et chaudrons et tout ce qui peut être dangereux pour la sécurité du public dans le fond. Alors, tout contenant de verre, les canettes et tout ça, tout va être confisqué aux entrées », a-t-il indiqué.

Gildor Roy à la barre

Le spectacle de la Saint-Jean-Baptiste est animé pour la première fois par Gildor Roy. Ce dernier concède que l'événement survient cette année dans un contexte social particulier.

Sans enlever de l'importance à la cause étudiante, Gildor Roy estime que le conflit doit cependant être mis de côté à l'occasion des festivités de samedi soir. « C'est important les frais de scolarité, mais il y a des choses plus importantes que ça, puis aujourd'hui, je pense que c'est le temps de célébrer ça, de célébrer nos qualités [...] Ne soyons pas contre quelque chose ce soir, mais soyons pour quelque chose. »

Manifestation pour l'indépendance

En parallèle de la fête nationale, une manifestation à saveur politique s'est déroulée en après-midi dans les rues de Québec. Une cinquantaine d'indépendantistes s'étaient donné rendez-vous au parc Victoria, en Basse-Ville, pour se rendre vers l'Assemblée nationale en début d'après-midi.

« Nous, aujourd'hui, ce qu'on voulait, c'était vraiment de rallier les deux côtés pour l'indépendance nationale du Québec. Qu'on soit à gauche ou à droite, il n'y a pas vraiment de différence, c'est qu'on marche vers un but commun, c'est d'avoir notre pays », a indiqué David Robitaille, organisateur de la manifestation de samedi après-midi.

« Ce n'est pas juste l'indépendance politique envers Ottawa qu'on prône, c'est une nouvelle indépendance par rapport à un modèle économique, social, qui est en place depuis une vingtaine d'années et qui, ma foi, oppresse un peu la population », a quant à lui affirmé Christian Saint-Pierre, participant à la manifestation et candidat pour Option nationale dans la circonscription de Jean-Lesage.

Virage familial cette année

Par ailleurs, des activités pour la famille ont eu lieu tout l'après-midi au parc de la Francophonie, près du Manège militaire. Un spectacle consacré aux nouveaux talents de Québec a également été présenté à la place D'Youville.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Spectacle des Plaines d'Abraham, le 23 juin 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction