NOUVELLES

Des écologistes'enchaînent au palais de Bukingham, en Grande-Bretagne

23/06/2012 05:13 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

LONDRES - Quatre militants opposés aux changements climatiques ont escaladé samedi le portail de la résidence de la reine Élizabeth II, le palais de Buckingham, et se sont enchaînés à des grilles afin de réclamer des actions plus urgentes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le quatuor, membre du groupe écologiste Climate Siren, portait des t-shirts marqués du slogan «Urgence climatique. Dix pour cent de réduction d'émissions», et ont scandé des revendications à l'aide d'un porte-voix.

La Police métropolitaine de Londres a indiqué que les quatre individus avait escaladé un portail à l'avant du palais et s'y étaient attachés, s'asseyant à travers la grille.

Les protestataires ont déroulé une banderole citant un discours de 2008 du prince Charles, le fils et héritier de la reine, qui mettait en garde contre un manque de progrès dans la lutte contre les changements climatiques. L'extrait indiquait ceci : «Le décompte vers l'Apocalypse des changements climatiques se rapproche de plus en plus rapidement de sa fin.»

Dans une lettre adressée à la reine publiée sur le site Internet du groupe, les militants disent mener leur action dans l'espoir d'attirer l'attention sur les progrès embourbés en matière de questions environnementales.

«Il est temps que vous et toutes les personnalités publiques influentes suivent l'exemple de votre fils et s'expriment haut et fort... à propos de la menace grandissante de changements climatiques catastrophiques», a dit le groupe.

Environ 100 personnes se trouvaient sur les lieux, observant la manifestation.

Siobhan Grimes, une Londonienne de 24 ans, dit être d'accord sur la nécessité d'agir plus rapidement en matière environnementale.

«Nos politiciens n'en font pas assez. Nous espérons inspirer les gens à se réveiller et à prendre conscience des conséquences de changements climatiques catastrophiques», a-t-elle déclaré.

La reine ne se trouvait pas à son palais, samedi, puisqu'elle assistait à une course de chevaux à Ascot, dans le sud de l'Angleterre.

PLUS:pc