NOUVELLES

Croix-Rouge et Croissant Rouge dénoncent la mort d'un volontaire en Syrie

23/06/2012 02:42 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Croissant Rouge arabe syrien ont condamné vivement samedi la mort d'un volontaire, qui a succombé à ses blessures par balle reçues la veille à Deir Ezzor dans l'est de la Syrie.

Bashar al-Youssef, 23 ans, est le quatrième volontaire du Croissant Rouge tué en Syrie depuis septembre, ont dénoncé les deux organisations dans un communiqué commun.

"C'est totalement inacceptable", a affirmé le président du Croissant Rouge arabe syrien, le docteur Abdel Rahmane al-Attar.

Selon le communiqué, le volontaire a été touché alors qu'il portait un uniforme du Croissant Rouge et apportait des soins de première nécessité.

Les deux organisations ont estimé que sa mort était "une nouvelle preuve du mépris extrêmement perturbant porté aux services (cherchant) à sauver des vies en Syrie".

"Elle survient au moment où le CICR et le Croissant Rouge sont virtuellement les seules organisations capables de travailler dans des zones touchées par les violences", a affirmé Alexandre Equey, responsable adjoint de la délégation du CICR en Syrie.

"Le travail humanitaire doit être respecté par tous et tout le temps", ont ajouté les deux organisations, en soulignant que leurs activités étaient "totalement impartiales et neutres".

Depuis le début 2012, "le CICR et le Croissant Rouge sont venus en aide à quelque 400.000 personnes (...) dans quelques unes des zones les plus touchées" par les violences en Syrie, ont-elles ajouté.

La Syrie est secouée depuis mars 2011 par un mouvement de contestation sans précédent. La répression de la révolte et les combats entre soldats et rebelles ont fait plus de 15.000 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

bur-hc/cco/tp

PLUS:afp