NOUVELLES

Au moins 48 personnes tuées dans les violences en Syrie (ONG)

23/06/2012 11:31 EDT | Actualisé 23/08/2012 05:12 EDT

Au moins 48 personnes, en majorité des civils, ont été tués samedi dans les violences en Syrie où les forces du régime poursuivent sans relâche leur répression de la contestation, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Dans la région de Homs (centre), où l'armée tente de reprendre des bastions rebelles, trois civils ont été tués par des tirs et des bombardements près de Qousseir et dans le village de Tir Maala. Sept autres civils sont morts dans différents quartiers de la ville de Homs.

Plus au nord, deux autres civils ont péri dans une embuscade tendue à l'aube par les forces régulières dans la ville de Hama (centre), et un civil a été tué dans la zone Machaa al-Joz où des combats ont éclaté entre soldats et rebelles.

Dans l'est du pays, six civils, dont un enfant, ont été tués par un tireur embusqué à Deir Ezzor, où de violents combats se déroulaient dans plusieurs quartiers. Trois autres civils ont péri lors de bombardements à la mitrailleuse lourde dans les localité de Zoubiane et Albou Omar, et une fillette a été tuée par un obus qui s'est abattu sur sa maison dans la ville d'Al-Qourié.

Dans la province d'Alep (nord), l'armée bombardait al-Bab à la mitrailleuse lourde et perquisitionnait la localité survolée par des hélicoptères. Quatre personnes, dont deux combattants rebelles, y ont péri dans des combats.

Dans cette même région, quatre soldats kurdes de l'armée régulière, capturés par des rebelles, ont été libérés dans la localité al-Atareb.

Près de Damas, six civils ont été tués par des tirs et des bombardements indiscriminés contre la ville rebelle de Douma. A Moadamiyet al-Cham, au moins 10 soldats qui tentaient de faire défection ont été tués avant l'aube, selon l'ONG. Un rebelle a été tué près de Damas et un autre civil a péri dans la capitale même.

Dans la province de Deraa (sud), un civil a péri dans un assaut des forces gouvernementales sur Sahm al-Jolane.

Ailleurs, les forces du régime ont bombardé plusieurs villages dans la province d'Idleb (nord-ouest), tuant au moins deux civils près de Maaret al-Noomane.

Vendredi, des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté de nouveau contre le régime d'Assad, selon l'OSDH, une organisation basée au Royaume-Uni, qui s'appuie sur les témoignages de militants sur place.

Le pays a encore connu la veille une journée particulièrement sanglante avec un total d'au moins 116 morts dans la répression et les combats, selon l'ONG.

rm/ram/tp

PLUS:afp