NOUVELLES
22/06/2012 10:05 EDT | Actualisé 22/08/2012 05:12 EDT

Un nouveau festival pour souligner le 40e anniversaire du film «Délivrance»

ATLANTA - Il y a 40 ans, le film «Deliverance» («Délivrance» en version française), qui met en vedette Burt Reynolds et Jon Voight, révélait au monde entier les luxuriantes montagnes du nord de la Géorgie.

Même si certains habitants de la région sont toujours vexés par le portrait peu flatteur des locaux, présentés comme des ploucs sans éducation, brossé par le long-métrage, «Délivrance» a tout de même contribué à lancer l'industrie de rafting et de sports de plein air sur la rivière Chattooga qui rapporte annuellement 20 millions $.

Plusieurs autres films ont été tournés cette année dans cette zone montagneuse en raison de la beauté des paysages montrés dans «Délivrance». C'est notamment le cas de «Killing Season» avec Robert DeNiro et John Travolta, qui sortira en 2013.

Ce week-end, les municipalités de la région célébreront le 40e anniversaire de la sortie du long-métrage avec le tout premier Festival de la rivière Chattooga, même si quelques résidants ne sont pas d'accord avec l'idée de rappeler aux gens le lien entre eux et le film.

Les organisateurs espèrent que l'événement permettrait d'amasser chaque année des fonds pour la préservation du cours d'eau et de faire la promotion de la responsabilité environnementale.

Parmi les activités proposées par le Festival figure un concert de Ronny Cox, l'un des quatre principaux acteurs de «Délivrance» qui apparaît notamment dans la célèbre séquence du «duel» de banjo et de guitare.

Une projection du film au centre communautaire de Clayton, en Géorgie, une série de spectacles de musique à Long Creek, en Caroline du Sud, des expositions d'oeuvres d'art et le nettoyage de la rivière sont aussi au programme.

Le vice-président du comité du Festival, Pete Cleaveland, s'attend à ce que la première édition de l'événement attire 3000 visiteurs et que ce nombre continue à augmenter avec les années.

«Délivrance» est basé sur le roman du même nom de James Dickey, un écrivain originaire de Géorgie. Dans une entrevue accordée à l'Associated Press en 1994, M. Dickey avait raconté qu'il avait eu l'idée du livre lorsqu'il était dans un village en Italie.

«J'ai vu un homme sur le bord d'une falaise», s'était rappelé l'auteur, mort en 1997. «Et j'ai pensé: 'Qui est-t-il? Que fait-il là? Est-ce qu'il est venu par les bois ou est-ce qu'il a grimpé jusque là? Pourquoi a-t-il fait ça?' Toute l'histoire a commencé à se former. J'ai ensuite ajouté une rivière en bas.»

PLUS:pc