NOUVELLES

La 28e édition de la Fête du cinéma commencera dimanche en France

22/06/2012 10:50 EDT | Actualisé 22/08/2012 05:12 EDT

PARIS - Comme tous les ans depuis 1985, plusieurs millions de spectateurs devraient se ruer dans les salles obscures en France du dimanche 24 au mercredi 27 juin à l'occasion de la 28e édition de la Fête du cinéma, en profitant des prix réduits pour voir un maximum de films.

Le principe change légèrement cette année. La manifestation ne durera plus que quatre jours au lieu d'une semaine, et le prix des places baisse, passant de 3 euros à 2,50 euros. Avant de payer ce tarif, les adeptes de cette manifestation, en particulier les jeunes, devront payer leur première place au tarif en vigueur de la séance (tarifs réduits compris). Un bracelet «Fête du cinéma» leur sera alors remis. Il leur permettra ensuite de débourser seulement 2,50 euros pour chaque séance pendant toute la durée de la manifestation.

«The Dictator» («Le dictateur») de Larry Charles (avec Sacha Baron Cohen) devrait figurer parmi les locomotives de cette 28e Fête du cinéma, organisée par la Fédération nationale des cinémas français (FNCF), tout comme «Adieu Berthe (l'enterrement de mémé)» de Bruno Podalydès (avec Valérie Lemercier et Denis Podalydès), et «What to Expect When You're Expecting» («Comment prévoir l'imprévisible») de Kirk Jones (avec Cameron Diaz et Jennifer Lopez).

À noter aussi qu'en plus des sorties du 20 juin, dix films sortiront en salles le 27 juin, dont le film d'animation «Ice Age: Continental Drift» («L'âge de glace 4: la dérive des continents») (réalisé en 3D) de Mike Thurmeier et Steve Martino, «The Angel's Share» («La part des anges») de Ken Loach (prix du jury au dernier Festival de Cannes), «Un bonheur n'arrive jamais seul» de James Huth (avec Sophie Marceau et Gad Elmaleh), «Bel Ami» avec Robert Pattinson et «La clinique de l'amour» d'Artus de Penguern.

Selon les organisateurs, la Fête du cinéma a réalisé plus de 70 millions d'entrées depuis 1985, dont 3,7 millions en 2011, soit un résultat en augmentation de 16 pour cent par rapport à 2010. Les 15-19 ans représentaient 28,6 pour cent des spectateurs de l'opération en 2011, soit près de trois fois plus que leur part dans les entrées de la fin du premier semestre.

PLUS:pc