NOUVELLES
22/06/2012 06:22 EDT | Actualisé 22/08/2012 05:12 EDT

Euro-2012 - Grèce: Santos loue "la passion et le coeur" de son équipe

Le sélectionneur de la Grèce, le Portugais Fernando Santos, a reconnu que la victoire allemande (4-2) en quart de finale de l'Euro-2012, vendredi à Gdansk (Pologne), était méritée, mais il a salué "la passion et le coeur" que son équipe a mis dans ce tournoi.

Q: Que pensez vous du match de votre équipe ?

R: Tout d'abord je veux féliciter l'équipe allemande. Ils ont très bien joué et ils ont mérité leur victoire. Mais je veux aussi féliciter mes joueurs, pas pour ce match en particulier, mais pour leurs efforts dans ce tournoi. Au cours de la première période, je pense qu'on aurait pu garder plus la balle. On aurait peut-être dû prendre plus de risques sur les coups de pied arrêtés. On a pas réussi à se donner de l'air, on n'arrivait pas à respirer, et l'Allemagne récupérait la balle systématiquement et nous pressait sur notre but. Malgré nos efforts défensifs, on a concédé le premier but, ce qui nous a compliqué la tâche".

Q: Qu'avez vous dit à la mi-temps à vos joueurs pour les remonter ?

R: "Dans les vestiaires, ce que j'ai dit aux joueurs c'est d'abord de corriger de petites erreurs derrière et devant de prendre plus d'initiatives, tout en restant bien concentrés sur l'aspect défensif. Je leur avais dit qu'il suffisait que l'on marque un petit but, que ça changerait tout le match. On est rentré très déterminé sur le terrain et on a réussi à marquer ce but, mais on a rapidement pris le deuxième et cela nous a coupé les ailes. On n'a pas réussi à s'accrocher au match après cela. Je veux quand même féliciter mes joueurs qui se sont battus."

Q: Êtes vous plus satisfait d'être arrivé en quart ou déçu de vous arrêter là ?

R: "Ce que je retiendrai de ce tournoi c'est la passion et le coeur qu'on a mis dans nos matches. Et j'essaierai de corriger quelques petites choses lors des entraînements pour essayer d'être encore meilleur quand nous débuterons les éliminatoires (pour la Coupe du monde 2014 au Brésil)".

Q: En quoi l'absence de Karagounis vous a-t-elle le plus pénalisé ?

R: "Karagounis est évidemment un joueur très important pour nous. Il sait conserver le ballon, et par cela il donne à l'équipe l'espace dont elle a besoin sur le terrain. Cela nous a manqué aujourd'hui, surtout en première période, où on aurait eu besoin de plus de calme, pour reprendre notre souffle. Parce que peu importe la qualité de la défense, à partir d'un certain point elle fatigue".

R: Avez-vous été surpris du onze de départ allemand ?

Q: On s'attendait à une autre composition d'équipe chez les Allemands, il y avait des rumeurs dès le matin. Mais je ne crois pas que cela ait joué un si grand rôle. On pourrait toujours dire que M. Löw aurait eu tort si les choses n'avaient pas bien tourné pour l'Allemagne, mais je pense que c'était une bonne décision de sa part et ça a payé.

hap/nip

PLUS:afp