MONTRÉAL - Luka Rocco Magnotta, accusé d'avoir assassiné et démembré l'étudiant d'origine chinoise Jun Lin, s'est présenté en personne au Palais de justice de Montréal, jeudi après-midi. Contrairement à ce qui était anticipé, ses avocats n'ont pas demandé d'examen psychiatrique afin de déterminer si l'accusé doit être tenu responsable de ses actes.

«Il a été amené (en personne devant le tribunal) à la demande de la défense», a indiqué par la suite le porte-parole du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Jean-Pascal Boucher. Celui-ci a par ailleurs été incapable de donner une explication sur la décision de ne pas demander d'évaluation psychiatrique, indiquant que c'était là le choix de la défense.

L'accusé était vêtu d'un jeans bleu. Il affichait un air impassible et a gardé ses yeux rivés sur le juge durant toute la durée de sa courte présence. Il demeurera détenu jusqu'à la tenue d'une conférence préparatoire le 9 janvier 2013. L'enquête préliminaire suivra en mars prochain.

L'accusé a choisi de subir ultérieurement son procès devant juge et jury.

Magnotta est apparu dans une salle d'audience hautement gardée, en compagnie de trois avocats. Me Luc Leclair, un avocat de l'Ontario, s'est chargé de la représentation auprès du juge Jean-Pierre Boyer, de la Cour supérieure.

Dans un très bref point de presse suivant la comparution, Me Leclair a expliqué que «M. Magnotta a renoncé à ses droits (de contester) l'extradition et est revenu volontairement au Canada parce qu'il voulait faire face à ses accusations. Il fait confiance au système judiciaire canadien.»

Cinq accusations, dont meurtre prémédité, outrage à un cadavre, corruption de moeurs et diffusion de matériel obscène, pèsent contre le jeune homme âgé de 29 ans, originaire de Scarborough, en Ontario. Lors de sa première comparution mardi, qui s'était déroulée cette fois par vidéoconférence, son avocat avait déposé un plaidoyer de non-culpabilité à plusieurs de ces accusations, dont celle de meurtre prémédité.

Luka Rocco Magnotta a été arrêté à Berlin, en Allemagne, le 4 juin, après avoir été reconnu par un employé dans un café Internet à l'issue d'une vaste chasse à l'homme transfrontalière. Il aurait expédié certaines parties du corps de sa victime aux bureaux des partis conservateur et libéral à Ottawa ainsi qu'à deux écoles de la région de Vancouver, en Colombie-Britannique.

La famille de la victime, Jun Lin, se trouve toujours au Canada mais n'a pas assisté à la comparution de jeudi. M. Boucher a précisé que le DPCP s'occupait de lui rendre la vie le moins pénible possible.

«La famille de la victime a été rencontrée par les procureurs. On a un souci constant de s'occuper et de tenir informés les membres de la famille», a-t-il dit.

Loading Slideshow...
  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal

  • Luka Rocco Magnotta est arrivé lundi en fin d'après-midi à Montréal


Loading Slideshow...
  • Une photo de Luka Rocco Magnotta prise par la police de Berlin après son arrestation, rendue publique par le SPVM. (SPVM/PC)

  • Le chef adjoint de la police de Vancouver, Warren Lemcke, annonce qu'une main et un pied ont été livrés à deux écoles primaires de Vancouver le 5 juin, des découvertes liées au meurtre attribué à Luka Rocco Magnotta. (PC/Darryl Dyck)

  • L'école primaire St. George, à Vancouver, où le pied a été expédié. (PC/Darryl Dyck)

  • Les médias devant l'école primaire de False Creek, à Vancouver, où la main a été expédiée. (PC/Darryl Dyck)

  • Une voiture de police transportant supposément Luka Rocco Magnotta quitte le centre de détention de la police de Berlin. (AP/Timur Emek)

  • Le cybercafé de Berlin où Luka Rocco Magnotta a été arrêté, dans le quartier de Neukoelln. (AP/Markus Schreiber)

  • Une image de la caméra de surveillance du cybercafé, lorsque Luka Rocco Magnotta est entré. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, qui a reconnu Magnotta, attend les policiers qu'il vient d'alerter. (AP)

  • Un groupe de policiers stagiaires entre dans le cybercafé pour interpeller Luka Rocco Magnotta. (AP)

  • Ils escortent Luka Rocco Magnotta à l'extérieur du cybercafé pour le placer en détention. (AP)

  • Le propriétaire du cybercafé, Kadir Anlayisli, qui a reconnu Luka Rocco Magnotta, se tient à côté du poste où se trouvait le suspect. (AP/Markus Schreiber)

  • L'appel mondial lancé par Interpol pour retracer Luka Rocco Magnotta. (AP/Interpol)

  • Luka Rocco Magnotta capté par les caméras de surveillance de l'aéroport Trudeau, où il a pris l'avion pour Paris. (AP/Interpol)

  • Le réfrigérateur de l'appartement de Luka Rocco Magnotta, où il aurait gardé des parties du corps de sa victime. (PC/Ryan Remiorz)

  • Un policier de la GRC transporte dans un sac le colis livré aux bureaux du Parti conservateur, à Ottawa, qui contenait un pied. (PC/Sean Kilpatrick)

  • Luka Rocco Magnotta, visiblement épris de lui-même, a placé de nombreuses photos de lui sur Facebook et sur son site personnel. (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (Facebook)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)

  • (http://luka-magnotta.com)