NOUVELLES
21/06/2012 03:09 EDT | Actualisé 21/08/2012 05:12 EDT

L'étude controversée sur la grippe aviaire est finalement publiée

TORONTO - L'étude controversée sur la grippe aviaire dont la publication complète a été bloquée pendant des mois par des préoccupations de sécurité conclut que seulement cinq mutations seraient suffisantes pour donner aux virus H5N1 la capacité d'infecter et de se répandre chez l'humain.

Une autre étude, publiée elle aussi jeudi dans les pages du journal Science, prévient que deux de ces mutations surviennent déjà sur une base régulière dans la nature. Il suffirait donc aux virus de la grippe aviaire d'acquérir les trois autres mutations pour, potentiellement, provoquer une pandémie mondiale.

Ces études sont publiées sept semaines après la diffusion par le journal Nature d'une autre étude, elle aussi fort controversée, qui illustrait un autre chemin que pourrait emprunter le H5N1 pour se transformer en virus humain.

Toutes ces recherches, disent les experts, démontrent qu'aucune barrière biologique ne semble exister pour empêcher le H5N1 d'évoluer et devenir transmissible de personne à personne.

L'auteur de l'étude publiée par Science, le virologiste néerlandais Ron Fouchier, a prévenu que les mutations en question sont très faciles à acquérir. L'étude publiée précédemment dans Nature par le virologiste japonais Yoshihiro Kawaoka en venait à des conclusions similaires.

L'automne dernier, un comité qui conseille le gouvernement américain en matière de biosécurité avait recommandé que les études des professeurs Fouchier et Kawaoka ne soient publiées qu'en version abrégée, en expurgeant certains des détails les plus importants pour empêcher qu'elles ne soient utilisées dans le développement d'une arme biologique.

Le gouvernement américain avait accepté la recommandation et demandé à Science et Nature de ne publier que des versions abrégées des deux études.

Le National Science Advisory Board for Biosecurity des États-Unis a renversé sa position à la fin du mois de mars, après des semaines de discussions musclées, ouvrant le chemin à la publication complète des deux études.

PLUS:pc