NOUVELLES
21/06/2012 06:49 EDT | Actualisé 21/08/2012 05:12 EDT

Le gouvernement somalien prêt à libérer "par la force" un otage français

Le gouvernement somalien est prêt à libérer "par la force" s'il le faut un agent des services de renseignement français retenu en otage depuis près de trois ans dans ce pays, a affirmé jeudi le ministre somalien de la Défense.

"Nous savons où se trouvent les autres otages, dont l'agent français, et si les ravisseurs ne les libèrent pas, nous les secourrons par la force," a déclaré à la presse Hussein Arab Isse.

Le ministre de la Défense s'exprimait lors d'une conférence de presse annonçant la libération par la force, dans la nuit de mercredi à jeudi, de deux otages sud-africains enlevés sur leur yacht fin 2010, et qui étaient aux mains des islamistes somaliens shebab.

Le Français en question est un agent de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE, services secrets), présenté sous le nom de Denis Allex, certainement un pseudonyme.

Il avait été enlevé par un groupe islamiste le 14 juillet 2009 à Mogadiscio, en même temps qu'un autre membre des services de renseignement français qui a pour sa part réussi à retrouver la liberté fin août 2009.

L'agent français est depuis détenu, a priori, par les islamistes somaliens shebab, qui ont exigé notamment en échange de son éventuelle libération l'arrêt de tout support politique ou militaire de la France au fragile gouvernement somalien de transition.

nur-aud-bb/hba

PLUS:afp