NOUVELLES
21/06/2012 04:42 EDT | Actualisé 21/08/2012 05:12 EDT

Dopage - Sinkewitz blanchi, l'Agence antidopage allemande fait appel

L'Agence allemande antidopage (NADA) a décidé jeudi de faire appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) du cas de Patrik Sinkewitz, le tout premier coureur cycliste à avoir été contrôlé positif à l'hormone de croissance en février 2011, qui a été blanchi en première instance.

La chambre arbitrale du sport de Cologne qui a entendu l'affaire a décidé d'exonérer le coureur de 31 ans au motif "que les limites établies par l'Agence mondiale antidopage concernant l'hormone de croissance n'étaient pas fixées de manière suffisamment fiable".

Suspendu déjà un an après avoir été contrôlé positif à la testostérone en 2007, Sinkewitz risquait théoriquement une suspension à vie avec ce second contrôle positif survenu le 27 février 2011, à l'occasion du GP de Lugano, en Suisse.

"Nous ne sommes pas d'accord avec cet arbitrage. Il n'explique pas en particulier pourquoi des valeurs aussi élevées ont été mesurées dans le sang de monsieur Sinkewitz. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de faire appel devant le Tribunal arbitral du sport", a expliqué dans un communiqué l'Agence antidopage allemande.

Le coureur a toujours nié avoir pris de l'hormone de croissance. La hGH, l'un des produits phares en terme de dopage, n'a fait l'objet jusqu'à présent que de très rares contrôles positifs, en raison des limites du test de détection. Le tout premier cas, un joueur de rugby anglais, a été enregistré en février 2010.

elr-stp/el

PLUS:afp