NOUVELLES
21/06/2012 12:18 EDT | Actualisé 21/08/2012 05:12 EDT

Al-Barnawi: un membre d'al-Qaïda lié aux islamistes de Boko Haram

Khalid al-Barnawi, désigné jeudi comme un "terroriste international" par les Etats-Unis, est soupçonné d'être un militant d'al-Qaïda lié au groupe islamiste nigérian Boko Haram, et d'être responsable de violences et d'enlèvements d'étrangers.

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi avoir placé sur leur liste noire anti-terroriste trois dirigeants du groupe islamiste nigérian Boko Haram, Abubakar Mohammed Shekau, Khalid al-Barnawi et Abubakar Adam Kambar. Selon les Etats-Unis, ces deux derniers hommes sont des proches d'al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), une organisation inscrite sur la liste noire américaine.

Selon une source proche de Boko Haram, al-Barnawi aurait dirigé un camp d'entrainement dans le désert algérien, et a été impliqué dans l'enlèvement d'étrangers au Niger et au Nigeria.

Ces enlèvements en 2011 concernent des Français au Niger, et un Britannique et un Italien au Nigeria, près de la frontière avec le Niger, selon la source.

Abu Mohammed, qui serait à l'origine des enlèvements du Britannique et de l'Italien s'est entrainé dans le camp de Barnawi. Abu Mohammed est mort en mars dernier après avoir été blessé dans une attaque de l'armée nigériane dans le nord du Nigeria.

La même source indique que Abu Mohammed et Barnawi se sont alliés à la faction de Boko Haram dirigée par Abubakar Shekau, également dénoncé comme "terroriste international" jeudi par les Etats-Unis.

Ces enlèvements étaient destinés à obtenir des rançons, une partie servant à financer les opérations de Boko Haram. En échange, Boko Haram fournit une protection au groupe de Mohammed.

Il semble que Barnawi s'est querellé avec un "conseiller spirituel" d'Al-Qaïda dans le camp d'entrainement, notamment au sujet des enlèvements au Nigeria. Selon la même source, Barnawi a mené ces enlèvements sans l'accord d'Al-Qaïda.

Peu de choses sont connues sur Barnawi, si ce n'est qu'il serait né à Maiduguri, ville du nord-est du Nigeria, qui fut la première base de Boko Haram et qu'il aurait une trentaine d'années.

L'autre militant de Boko Haram inscrit sur la liste américaine, Abubakar Adam Kambar, doit lui aussi avoir dans les 30 ans et être né dans l'Etat de Borno, où se situe Maiduguri.

Selon certaines sources, Kambar a d'abord été un membre actif de Boko Haram avant de rencontrer Mohammed Yousouf, le chef du groupe au moment du soulèvement en 2009 et qui a été tué plus tard.

Kambar est considéré comme un allié de Yousouf, il a pris part au soulèvement qui s'est terminé par un assaut des forces de l'ordre, avce un bilan de 800 morts. Il aurait ensuite disparu et selon des sources, il serait parti en Algérie où il aurait rencontré al-Barnawi.

abu-mjs/jpc/aub

PLUS:afp