NOUVELLES
20/06/2012 04:51 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

Wall Street finit stable, sans enthousiasme après la décision de la Fed

Wall Street a fini stable mercredi, à l'issue d'une séance en dents de scie, accueillant sans enthousiasme ni surprise la décision de la banque centrale américaine de prolonger son "opération Twist" de soutien à l'économie: le Dow Jones a cédé 0,10%, le Nasdaq a pris 0,02%.

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a reculé de 12,94 points à 12.824,39 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a grignoté en toute fin de séance 0,69 point à 2.930,45 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 0,17% (-2,29 points) à 1.355,69 points.

Avec un marché entièrement tourné vers la décision de la Fed, intervenue peu après la mi-séance, les indices de Wall Street ont évolué au rythme des annonces de la Réserve fédérale et des déclarations de son président Ben Bernanke par la suite, l'indice vedette terminant dans le rouge, après quelques incursions en territoire positif.

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a annoncé mercredi qu'elle allait prolonger jusqu'à la fin de l'année son "opération Twist", un programme d'échanges d'obligations du Trésor américain lancé en octobre, pour tenter de faire baisser encore un peu plus les taux d'intérêt à long terme.

La réaction du marché était mitigée. La révision en hausse par la Fed du chômage aux Etats-Unis cette année et la baisse de ses prévisions de croissance inquiétaient les opérateurs qui voyaient s'éloigner l'espoir d'une reprise vigoureuse de l'économie américaine.

Mais, en évoquant "une inflation faible ou contenue, (cette) croissance molle, (et le prolongement de) l'opération Twist, tout cela laissait espérer aux courtiers que le QE3 (troisième round de l'assouplissement monétaire, ndlr) pourrait bien finir par arriver" dans quelques mois, a estimé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Le stratège a par ailleurs admis que la Fed avait "fait plus que ce qu'(il avait) anticipé en prolongeant l'opération Twist jusqu'à fin 2012".

La Fed "a laissé la fenêtre ouverte" pour de futures actions, a de son côté commenté Peter Cardillo, de Rockwell Global Securities.

"La Fed a déjà tiré beaucoup de cartouches ces derniers temps (avec les précédentes vagues d'assouplissement monétaire), et la balle n'est malheureusement plus dans son camp", a résumé Gregori Volokhine, de Meeschaert New York, alors que les vents contraires en provenance d'Europe et du marché de l'emploi aux Etats-Unis soufflaient de plus en plus fort.

Le marché obligataire a terminé en légère baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 1,642% contre 1,620% mardi, et celui à 30 ans est resté stable, à 2,724% contre 2,727% mardi.

ppa/sab/lor

PLUS:afp