NOUVELLES
20/06/2012 07:39 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

USA: le Mississippi exécute son 6e détenu de l'année et dépasse le Texas

Avec l'exécution mercredi soir d'un Américain de 49 ans, le Mississippi a mis à mort six condamnés en 2012, davantage que le Texas qui détenait jusqu'ici le record annuel depuis le rétablissement de la peine capitale aux Etats-Unis, selon les autorités.

La mort de Gary Carl Simmons, par injection létale, a été déclarée à 18H16 locales (23H16 GMT), a-t-on appris auprès des autorités pénitentiaires du Mississippi.

Il avait été condamné à mort en 1997 pour avoir tué et démembré un homme auquel il devait de l'argent de la drogue. Il avait été en outre condamné à deux peines de prison à vie pour avoir séquestré et violé la femme qui accompagnait sa victime.

Selon un récapitulatif de son dossier judiciaire, dressé par les autorités du Mississippi, Simmons et son complice, condamné lors d'une procédure distincte, devaient "entre 12.000 et 20.000 dollars" à leur victime, Jeffery Wolfe.

En août 1996, Wolfe, venu du Texas avec l'objectif de récupérer son argent, avait été abattu, démembré et ses restes avaient été jetés dans le bayou infesté d'alligators. De son côté, la jeune femme, après avoir été violée et enfermée dans un placard, s'était libérée de ses liens et était parvenue à sortir, selon ce document.

Simmons est le 22e détenu exécuté en 2012 aux Etats-Unis. C'est le 6e homme mis à mort cette année au Mississippi, dépassant à ce jour le Texas, l'Etat américain qui exécute trois fois plus que les autres, alors que le nombre de condamnations à mort et d'exécutions décroît partout aux Etats-Unis.

"Les exécutions qui ont lieu aujourd'hui au Mississippi concernent des affaires qui remontent à 10-15 ans, voire davantage", a déclaré à l'AFP Richard Dieter, directeur du Centre d'information sur la peine capitale (DPIC). "A certains moments, la qualité des avocats de la défense n'était pas convenable, entraînant plus de condamnations à mort et donc plus d'exécutions", a expliqué cet expert.

Il prévoit cependant que "les exécutions au Mississippi vont ralentir dans les années à venir et que même en 2012, le Texas finira presque certainement" en tête. Le Texas, qui a exécuté 482 détenus depuis le rétablissement de la peine capitale en 1976, contre 21 au Mississippi, a davantage d'exécutions programmées pour le reste de l'année.

chv/gde

PLUS:afp