NOUVELLES

Tunisie: un membre d'un parti de gauche dément le gel de ses fonds en Suisse

20/06/2012 07:32 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

Khayem Turki, figure du parti de gauche Ettakatol allié aux islamistes tunisiens, a démenti mercredi posséder des avoirs en Suisse et dénoncé des "rumeurs" après l'annonce par la justice suisse du gel de plusieurs millions de dollars lui appartenant.

"Je ne possède pas de fonds en Suisse pour qu'ils soient gelés", a affirmé M. Turki dans une déclaration publiée mercredi.

M. Turki, directeur financier de la campagne électorale d'Ettakatol pour le scrutin du 23 octobre dernier, a déclaré qu'il possédait "une somme dérisoire ne dépassant pas les 5000 euros" en Suisse.

Il a dénoncé des "rumeurs" et "une manoeuvre politique" visant à déstabiliser son parti, annonçant sa décision de poursuivre les responsables de la diffusion de ces rumeurs, sans préciser qui il visait.

La justice genevoise a annoncé mercredi avoir gelé plusieurs millions de dollars détenus en Suisse par M. Turki, soupçonné de détournement de fonds.

Fin 2011, M. Turki avait été pressenti au poste de Ministre des Finances de son pays, à l'issue des élections qui ont suivi l'éviction de l'ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali. Mais il avait finalement renoncé à se porter candidat en raison de soupçons de malversations, selon l'agence suisse ATS.

cf/sd

PLUS:afp