NOUVELLES

Sénégal: interpellation de l'ex-ministre de l'Intérieur Ousmane Ngom (police)

20/06/2012 06:33 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

L'ex-ministre de l'Intérieur sénégalais du président Abdoulaye Wade, Ousmane Ngom, a été interpellé mercredi à Kolda (sud du Sénégal) alors qu'il était en campagne pour les élections législatives du 1er juillet, a appris l'AFP de source policière.

"Des policiers sont venus le prendre à Kolda", a affirmé cette source sans préciser les raisons de cette interpellation liée, selon la presse locale, aux audits de la gestion de l'ancien pouvoir lancés par le régime du président Macky Sall, élu en mars face à M. Wade qui était au pouvoir depuis douze ans.

Selon la même source, Ousmane Ngom a été interpellé par la Brigade d'intervention polyvalente (BIP), unité d'élite de la police, et la Division des investigations criminelles (DIC), la police judiciaire.

Il "n'a pas été brutalisé par les policiers", selon l'Agence de presse sénégalaise (APS, publique).

L'ancien ministre de l'Intérieur, un des principaux responsables du Parti démocratique sénégalais (PDS, ex-pouvoir), se trouvait en campagne électorale pour les législative prévues le 1er juillet au moment de son interpellation à Kolda.

Il avait récemment été convoqué par la justice pour être entendu dans le cadre d'audits lancés par le nouveau pouvoir, mais avait décidé de quitter de lui-même le Palais de justice à Dakar après, selon lui, une longue attente.

L'ex-ministre de l'Intérieur d'Abdoulaye Wade avait en outre été très critiqué pour la répression des manifestations de l'opposition pendant la campagne de la présidentielle ayant abouti le 25 mars à la victoire de Macky Sall face à Wade.

mrb/stb/ej

PLUS:afp