NOUVELLES

Samsung et LG dépensent des milliards pour développer l'affichage DELO

20/06/2012 11:12 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

SÉOUL, Corée du Sud - Des fabricants de téléviseurs sud-coréens misent des milliards de dollars sur une nouvelle technologie d'affichage qui promet des écrans d'une minceur sans précédent et une qualité d'image époustouflante, à une époque où il est de plus en plus difficile de retenir l'attention de consommateurs obnubilés par les téléphones intelligents et les tablettes électroniques.

Faisant fi de l'échec cuisant de l'affichage en 3D et du peu d'intérêt suscité par les téléviseurs reliés au Web, Samsung et LG espèrent que la technologie des diodes électroluminescentes organiques (DELO) leur donnera une longueur d'avance.

L'arrivée des téléviseurs à écrans plats, il y a 15 ans, a eu le même impact sur cette industrie que celui des téléviseurs en couleurs à la fin des années 1960. Toutefois, les consommateurs sont aujourd'hui de moins en moins intéressés à débourser pour obtenir une qualité d'image «exceptionnelle» quand une image «très bien» leur convient.

Ils sont aussi gâtés par les téléphones intelligents et les tablettes électroniques, qui peuvent leur offrir du contenu vidéo non seulement en tout temps mais aussi peu importe où ils se trouvent.

Samsung et LG débordent néanmoins d'enthousiasme envers la technologie DELO, qu'ils comparent à l'invention des téléviseurs en couleurs au début des années 1950. En plus de donner naissance à des écrans incroyablement minces, cette technologie produit des couleurs et des contrastes incomparables.

Ils espèrent que ces améliorations sauront convaincre les consommateurs, dans un contexte de marges de profits dégringolantes et de concurrence accrue en provenance de la Chine.

Samsung et LG ne sont pas encore prêtes à produire de tels téléviseurs en série, ce qui signifie que les premiers modèles à arriver sur le marché ne coûteront pas quelques centaines de dollars de plus — ils en coûteront quelques milliers de plus.

Les premiers téléviseurs DELO sont attendus sur les étalages d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord à temps pour la saison des Fêtes. Un écran de 55 pouces coûtera au moins 9000 $ US, soit deux fois plus que les écrans de même taille actuellement disponibles. Ce prix pourrait toutefois glisser à environ 1500 $ US d'ici la fin de 2015.

Sony avait présenté un premier téléviseur DELO, avec un écran de 11 pouces, en 2007, mais des écrans plus grands ne s'étaient jamais matérialisés. Sony et Panasonic pourraient maintenant s'associer pour développer l'affichage DELO.

La dernière année a été pénible pour l'industrie de la télévision, quand la crise budgétaire européenne et la relance timide de l'économie américaine ont freiné la demande pour les produits électroniques. Seuls les téléphones intelligents et les tablettes électroniques ont continué à bien faire.

Les expéditions de téléviseurs ont chuté en 2011 pour la première fois depuis 2004, selon la firme NPD DisplaySearch.

PLUS:pc