NOUVELLES

Nigeria: retour au calme à Kaduna (nord), les rues toujours désertées

20/06/2012 07:19 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

Un calme relatif régnait mercredi dans la ville de Kaduna, capitale de l'Etat éponyme dans le nord du Nigeria, où le couvre-feu restait en vigueur et les rues étaient toujours désertes après des affrontements entre musulmans et chrétiens.

"Le couvre-feu est toujours en place, les gens restent chez eux. C'est calme partout", a indiqué Nasiru Abdullahi, un habitant du quartier musulman de Tudun Wada, dans lequel des émeutes anti-chrétiennes avaient eu lieu lundi et mardi.

Dimanche, des attentats avaient visé trois églises à Kaduna et Zaria, les deux principales villes de l'Etat de Kaduna, et provoqué des représailles de jeunes chrétiens, avec un bilan officiel de 52 morts et 150 blessés. Le groupe islamiste Boko Haram a revendiqué ces attaques.

Après les représailles menées le jour même par des jeunes chrétiens, ce sont des musulmans qui s'en sont pris lundi et mardi à des chrétiens dans le quartier de Tudun Wada, faisant au moins neuf tués selon une source hospitalière.

Mercredi, les forces de l'ordre avaient encore augmenté leur présence dans toute la ville, selon un politicien local, Ahmado Yaro: "des soldats et des policiers gardent les carrefours et les endroits sensibles. Il y a plus de patrouilles aujourd'hui".

Le porte-parle de la police nigériane, Frank Mba, s'est dit confiant que "le couvre-feu allait être bientôt allégé", assurant que les forces de sécurité avaient "assez d'hommes sur place pour parer à toute éventualité".

str-abu/bs/hba/sd

PLUS:afp