NOUVELLES
20/06/2012 01:41 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

L'Ontario échappe à des élections anticipées après l'adoption du budget libéral

TORONTO - L'adoption mercredi du budget présenté par le gouvernement libéral minoritaire a permis à l'Ontario d'échapper à une élection estivale — et surtout anticipée.

Les libéraux avaient prévenu, jusqu'à la toute dernière minute, qu'ils ne pouvaient être certains que le Nouveau Parti démocratique tiendrait parole et permettrait l'adoption du budget, mais finalement, c'est exactement ce qu'a fait le NPD.

Les députés néo-démocrates se sont abstenus au moment du vote, mercredi matin, permettant aux libéraux d'adopter le budget malgré l'opposition conservatrice. Une défaite aurait provoqué le déclenchement immédiat d'élections générales, huit mois après le dernier scrutin.

Les libéraux n'ont toujours pas pardonné aux néo-démocrates de s'être associés aux conservateurs pour apporter d'autres changements au budget, après que le gouvernement ait consenti plusieurs concessions au NPD pour s'assurer de son appui.

Afin de rallier le NPD, le gouvernement libéral avait notamment accepté de reporter à plus tard sa réduction de l'impôt pour les sociétés, en plus de créer un nouveau taux d'imposition pour les revenus de plus de 500 000 $.

Le Nouveau Parti démocratique se réjouit des modifications apportées au budget, mais n'a toujours pas digéré que les libéraux aient traité leur chef — Andrea Horwath — de traître malhonnête.

Le Parti conservateur condamne le budget depuis le début, estimant qu'il ne fait pas assez pour réduire les dépenses du gouvernement, et avait promis de ne jamais voter en faveur de son adoption.

PLUS:pc