NOUVELLES

L'Algérie n'envisage pas d'exploiter son uranium dans l'immédiat

20/06/2012 10:58 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

L'Algérie n'envisage pas de lancer d'appels d'offres pour l'exploration de l'uranium dans le pays, a annoncé mercredi l'Agence nationale du patrimoine minier (ANPM), précisant que "ce métal stratégique" nécessitait "un cadre spécifique" pour son exploitation.

L'exploitation de "l'uranium ne sera lancée que dans un cadre spécifique car c'est un produit stratégique", a le déclaré le président du conseil d'administration de l'ANPM, Hocine Anane, cité par l'agence APS.

L'exploitation de ce métal obéit à "des règles internationales très strictes, nous ne pouvons le mettre en valeur dans n'importe quelles conditions, que ce soit au niveau de l'exploitation ou de la commercialisation", a ajouté M. Anane.

L'Algérie dispose de 29.000 tonnes de réserves prouvées d'uranium, qui sont exploitables, selon des estimations annoncées en septembre 2009 par le ministère de l'Energie et des Mines.

amb/hba

PLUS:afp