NOUVELLES
20/06/2012 12:59 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

La négligence du gouvernement Netanyahu critiquée après l'incendie du Carmel

Plusieurs ministres israéliens sont épinglés dans un rapport du contrôleur de l'Etat sur l'incendie du Mont Carmel (44 morts), le sinistre le plus grave de l'histoire d'Israël, publié mercredi.

L'incendie avait dévasté pendant plus de trois jours plusieurs milliers d'hectares sur les pentes du Mont Carmel, près de la grande ville de Haïfa, dans le nord du pays. Il avait fait 44 morts.

Les pompiers israéliens n'en étaient venus à bout que grâce à l'assistance d'une douzaine de pays, dont la Turquie, les Etats-Unis et la France, qui avaient fourni en urgence matériel, personnel et 38 avions.

Le contrôle de l'Etat, Micha Lindenstrauss, accuse le gouvernement de Benjamin Netanyahu et les cabinets précédents d'avoir "fermé les yeux" sur les déficiences des services de pompiers, sous-équipés et en butte à un manque chronique de personnel.

Il met en cause au premier chef le ministre de l'Intérieur Elie Yishaï, accusé d'avoir négligé l'entraînement des pompiers et leur capacité à réagir en cas de catastrophe.

"En tant que ministre important du cabinet, M. Yishaï aurait dû (...) avoir un rôle actif pour s'assurer de la réactivité des services anti-incendie en cas d'urgence", écrit le contrôleur de l'Etat.

Il pointe aussi du doigt le ministre des Finances Youval Steinitz pour sa lenteur à attribuer des fonds aux services de pompiers avant le désastre du Mont Carmel.

"Le ministre des Finances a finalement reconnu la nécessité de transférer des fonds d'urgence (...) mais il a sans arrêt repoussé ce transfert avant de leur allouer finalement 100 millions de shekels" (environ 20 millions d'euros), déplore le contrôleur de l'Etat.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué que certains des problèmes évoqués dans le rapport avaient été "résolus immédiatement après le désastre", dans un communiqué de son cabinet.

"Le service de lutte anti-incendie a reçu des centaines de millions de shekels qui ont permis de financer huit nouvelles casernes de pompiers, de recruter 300 pompiers et d'acheter 89 véhicules", souligne le communiqué.

M. Netanyahu note aussi que, depuis l'incendie du Carmel, la formation d'un escadron aérien anti-incendie a permis de maîtriser plus d'une centaine de feux.

Le rapport du contrôleur de l'Etat était très attendu en Israël où certains commentateurs spéculaient sur un possible appel à la démission du ministre de l'Intérieur.

Mais M. Lindenstrauss s'est contenté de transmettre ses conclusions au procureur général de l'Etat qui décidera d'éventuelles suites légales à donner au dossier.

La semaine dernière, un autre rapport de M. Lindenstrauss avait vivement critiqué la façon dont M. Netanyahu avait pris ses décision lors de l'arraisonnement d'une flottille internationale d'aide pour Gaza, le 31 mai 2010, qui s'était soldée par la mort de neuf passagers turcs.

dms/agr/cnp

PLUS:afp