NOUVELLES

Euro-2012 - Ukraine: les adieux manqués de Sheva l'idole de tout un peuple

20/06/2012 10:29 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

"C'était mon dernier match officiel avec l'Ukraine": Andreï Shevchenko, l'idole de tout un peuple qui avait fait naître de grands espoirs de qualification après son doublé face à la Suède, a tiré sa révérence juste après l'élimination de son pays de l'Euro-2012.

Autant vaincu par un propre corps qui craque de partout que par une Angleterre qui a, elle, retrouvé en Wayne Rooney son buteur attitré, Shevchenko, qui aura 36 ans en septembre, aurait certainement espéré une sortie moins amère.

"J'organiserai plus tard un match d'adieu pour remercier les supporteurs", a affirmé Shevchenko, très ému, mardi soir à Donetsk, après la défaite de sa sélection devant l'Angleterre (1-0), synonyme de fin de parcours, tout comme pour le co-organisateur polonais.

Le Ballon d'or 2004 sait qu'il doit bien ce jubilé à ce public formidable.

"Sheva! Sheva! Sheva!", criaient plus de 40.000 supporteurs de la Donbass Arena, comme s'il était le messie, seul capable de marquer le but d'égalisation, non accordé par l'arbitre à Marko Devic, qu'il allait remplacer à la 70e minute.

Il est vrai que son doublé autant spectaculaire qu'inattendu du succès inaugural devant les Suédois (2-1) a transformé l'idole en sauveur de la patrie. La défaite face à la France (2-0) n'a pas du tout écorné son aura dans la mesure où c'est lui qui s'était procuré les occasions les plus dangereuses pour l'Ukraine.

Touché au genou gauche devant les Français, le Ballon d'or 2004 n'a pas été aligné d'entrée lors du dernier match de poule, décisif pour la qualification.

"Sheva! Sheva! Sheva!", hurlaient encore et encore ses supporteurs-sujets.

Et Shevchenko effectua son dernier tour de piste d'une tristesse inouïe, tout comme la nation ukrainienne après son élimination.

Une passe à Sergei Nazarenko, qui a tiré largement au-dessus, et c'est tout. Ou presque. Car, pour gâcher un peu plus sa sortie, l'arbitre lui a infligé un carton jaune pour une faute sur l'Anglais Ashley Young alors qu'il ne restait plus que quatre minutes de jeu.

Après un record absolu de 111 sélections et 48 buts marqués pour l'Ukraine, avec laquelle il a atteint les quarts de finale du Mondial-2006, Shevchenko quitte donc les terrains qui ont fait sa gloire, avec pour meilleur souvenir le bourdonnement incessant de cris de ses supporteurs.

"Sheva! Sheva! Sheva!"

"Ce que je vais faire maintenant? Je vais simplement rentrer chez moi pour prendre dans mes bras mes enfants et embrasser ma femme", a dit le héros local, très optimiste pour l'avenir de la sélection d'Ukraine.

"J'espère que nos supporteurs sont contents de notre performance. Je suis ravi de la manière de jouer de nos jeunes ce soir. Cette équipe a un brillant avenir devant elle", a conclu Andreï Shevchenko.

thw/sk/grd

PLUS:afp