NOUVELLES

Euro-2012 - Les joueurs allemands plutôt favorables à la vidéo

20/06/2012 07:44 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

Les milieux allemands Sami Khedira et Thomas Müller se sont montrés plutôt favorables à l'assistance vidéo pour l'arbitrage mercredi, au lendemain du match de l'Euro-2012 Ukraine-Angleterre (0-1), au cours duquel un but valable n'a pas été accordé aux Ukrainiens.

"Je crois que chacun à son avis sur les moyens techniques, mais je pense vraiment que ça ne peut pas faire de mal", a déclaré Sami Khedira lors d'une conférence de presse à Gdansk.

Il a toutefois ajouté que, selon lui, les arbitres avaient globalement "fait une bonne performance pour le moment dans cet Euro, même si on peut toujours discuter ici d'un penalty ou là d'un but".

Thomas Müller a également souligné qu'il trouvait que "fondamentalement, les aides technologiques sont importantes et justes".

Quand une erreur d'arbitrage change le cours d'un match, "c'est toujours amer", "mais on est des être humains, on fait des erreurs, ce sont des choses qui arrivent à tout le monde", a-t-il également relativisé.

Le président de l'UEFA, Michel Platini, est un farouche opposant des aides électroniques ou vidéo à l'arbitrage, et notamment sur la ligne de but, contrairement au patron du football mondial, Joseph Blatter.

L'Euro en Ukraine et en Pologne était l'occasion de tester pour la première fois l'arbitrage à cinq -solution soutenue par l'UEFA- lors d'un grand tournoi international.

Malgré la présence d'un assistant supplémentaire placé à la hauteur de la ligne de but, l'arbitre hongrois Viktor Kassai n'a pas accordé de but à l'Ukraine alors que le tir contré de Devic avait manifestement franchi la ligne avant d'être dégagé par l'Anglais Terry. L'Angleterre menait alors 1-0, score sur lequel elle s'est finalement imposée.

hap/sk

PLUS:afp