NOUVELLES

Euro-2012 - Allemagne-Grèce: Angela Merkel vendredi soir à Gdansk

20/06/2012 07:40 EDT | Actualisé 20/08/2012 05:12 EDT

La chancelière allemande Angela Merkel se rendra vendredi à Gdansk, en Pologne, pour soutenir les joueurs de l'équipe d'Allemagne face à la Grèce en quart de finale de l'Euro-2012 de football, a annoncé mercredi un porte-parole.

Un changement d'agenda "a permis à la chancelière d'accepter une invitation du Premier ministre polonais Donald Tusk pour assister vendredi soir à la rencontre", a annoncé Georg Streiter, porte-parole adjoint de Mme Merkel, lors d'un point presse habituel.

"La chancelière Angela Merkel a demandé au chef du gouvernement italien Mario Monti d'avancer la rencontre prévue ce vendredi à Rome", qui doit réunir Mme Merkel, M. Monti ainsi que le président français François Hollande et le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, a précisé le service de presse de la chancellerie, dans un communiqué.

Le mini-sommet sur la crise européenne qui devait initialement se dérouler à 14h00 GMT a ainsi été avancé à 12h00 GMT.

"Elle souhaite un match intéressant et fair-play" et pourra ainsi soutenir "personnellement" la Mannschaft, a souligné M. Streiter.

Interrogé sur la possibilité d'une rencontre bilatérale avec les dirigeants polonais et grec, en marge du match, ce dernier a déclaré: "Il s'agit d'un match de foot, donc, il est question exclusivement de sport".

"Si Antonis Samaras (vainqueur des dernières législatives en Grèce) vient au stade, ce sera pour le sport, je présume", a-t-il ajouté, évoquant dans un sourire la possibilité d'une rencontre "probablement à la mi-temps".

Interrogés mercredi en conférence de presse, les joueurs allemands se sont félicités du soutien et de la présence de la chancelière allemande lors du quart de finale.

"Nous sommes aussi fan d'elle, a répondu le milieu de terrain allemand, Sami Khedira. On se réjouit à chaque fois qu'elle vient. On dirait qu'elle nous porte chance. C'est une femme très sympathique et très ouverte qui s'intéresse au football".

Finale: pas encore de décision

Angela Merkel s'était rendue une première fois le 6 juin à Gdansk (nord-ouest) où se trouve le camp de base de l'Allemagne, deux jours avant le début de la compétition.

Elle n'a, en revanche, assisté à aucun des trois matches de groupe de l'équipe nationale qui se déroulaient tous en Ukraine, pointée du doigt pour le sort réservé à l'opposante Ioulia Timochenko, âgée de 51 ans et condamnée en octobre à sept ans de prison pour abus de pouvoir.

L'ancienne icône de la Révolution orange est actuellement soignée dans un hôpital de Kharkiv.

Son cas a provoqué une grave crise dans les relations entre l'Ukraine et l'Occident qui y voit une motivation politique et réclame la libération de l'opposante.

Le gouvernement allemand ne s'est jusqu'à présent pas prononcé sur l'éventualité d'un déplacement de la chancelière dans ce pays, alors que l'Allemagne, qui a remporté tous ses matches de poule, reste favorite dans la course au titre et que la finale se jouera le 1er juillet à Kiev.

A Londres, le bureau du Premier ministre David Cameroun a annoncé qu'aucun ministre britannique n'assisterait au quart de finale Angleterre-Italie, dimanche, à Kiev.

lg/elr/hap/grd

PLUS:afp